AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Appartement #224 ◮ everything goes my way. (pv)

Aller en bas 
AuteurMessage
Neal Gallagher
◮ I WANT TO DROWN MY SORROW
Neal Gallagher

MESSAGES : 370
COPYRIGHT : PSEUDO : matsou (max) AVATAR ; liviette la girouette SIGN ; eeisenberg.tumblr
MULTINICKS : garrett ellsworth
JOB : ancien candidat d'une télé réalité, héritier (au chômage).
ADDRESS : #288 old city, center. (with polly and slythein)
HEART STATUS : Célibataire.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : 24 ans.
PRIORITY : partir en vacances.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Appartement #224 ◮ everything goes my way. (pv)   Lun 22 Aoû - 13:23

« Comment ça vous ne pouvez pas me livrer mes macarons aujourd'hui? » « Votre père utilise le jet en ce moment même.» « Et alors? » « Et alors... Il n'est pas disponible pour qu'on puisse aller à Paris. » « Je m'en fous. C'est votre problème, pas le mien. Allez-y en paquebot, en traineau ou en montgolfière, je m'en fous. Je veux mes macarons! MERDE! ». Neal raccrocha le téléphone avant de pousser un soupir d'agacement. Il finit cependant par se raviser avant de prendre le téléphone dans sa main droite pour le lancer contre le mur tout en pestant contre son père. Avait-il réellement besoin d'utiliser le jet pour se rendre à Pétaouchnok alors qu'il pouvait très bien y aller autrement. Ce dernier savait que le mardi, c'était le jour où Neal faisait affréter ses macarons Ladurée et il lui avait répéter plusieurs milliers de fois sans que l'information semble entrer dans le crâne de son père. Alors que la femme de ménage se précipita pour ramasser les restes du téléphone, Neal lui marcha sur la main, volontairement sans prendre la peine de se fondre en excuse. Cela faisait tellement du bien d'écraser les autres (littéralement parlant dans ce cas bien précis). Tout en continuant de râler à voix haute, Neal se dirigea vers la chambre de Slythein, bien décidé à l'utiliser pour calmer ses nerfs. Malheureusement pour lui, la jeune femme était absente, à l'instar de Polly, si bien que cela ne fit qu'augmenter l'agacement de Neal. Pénétrant dans sa chambre, il se dirigea vers le bureau pour passer un coup de téléphone à l'aide de son portable. Après quelques secondes - deux pour être plus exact - Neal s'égosilla après la femme de ménage. « OU EST MON PORTABLE?! ». Cette dernière arriva en courant dans la chambre de son patron et se mit à la recherche du mobile. « Ne touchez pas à ça! C'est Hugo Boss! Retirez vos sales pattes! » hurla t-il en lui arrachant le pantalon des mains en la fusillant du regard. « Oh et puis merde, vous êtes viré. Dégagez! » finit-il par dire, avant d'attraper un pull bleu en cachemire griffé Hermès ainsi qu'une paire de mocassins de la même marque. « Allez, zou! » dit-il en poussant la jeune femme, traumatisé à vie par le caractère de Neal.

Quelques minutes plus tard, Neal s'en prenait à son chauffeur pour ne pas le conduire assez rapidement dans un lieu où il pourrait retrouver son calme. Il finit par sortir en pleine rue, sans prendre la peine de fermer la porte malgré les réclamations du chauffeur. Après plusieurs mètres de marche dans les rues de centre de Philadelphie, Neal arriva au pied d'un vieil immeuble où l'un de ses amis habitaient. Et puisque ses soeurs n'étaient pas disponibles, c'était Ty qui allait l'occuper. Il pénétra dans le hall sans prendre la peine de répondre au portier qui le saluait et monta en vitesse dans l’ascenseur et se pressa de fermer les portes pour éviter qu'une autre personne le rejoigne. Le jeune héritier finit par arriver à l'étage où son ami possédait son domicile puis ne prit pas la peine de toquer, et ouvrit la porte. « C'est moi. » hurla t-il en claquant la porte derrière lui. Il finit par s'installer sur le canapé du jeune homme de tout son long. « Ty chériiiiii! Mets toi tout nu, j'ai besoin d'être occupé un peu. » hurla t-il à nouveau en s'allumant une cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ty Helgeson
GENTLEMAN IN A SUIT.
Ty Helgeson

MESSAGES : 263
COPYRIGHT : siamese ▷ cherryblossom ▷ fynealcaffrey
MULTINICKS : zara dicesare
JOB : car reviewer
ADDRESS : appart #224, old city, center city
HEART STATUS : involved

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : thirty yo
PRIORITY : live while he still can
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: Appartement #224 ◮ everything goes my way. (pv)   Mar 23 Aoû - 10:37


Il sentait que sa tête allait exploser, la lumière lui brulait les yeux, sa vision était trouble. Tyler gémit, il détestait avoir la gueule de bois, encore plus lorsqu’il ne l’avait pas prévu. Quelques minutes étalé sur son lit sans bouger, son bras placé au niveau de ses yeux afin de les protéger des lueurs aveuglantes d’un soleil d’août calcinant. Il s’était levé avec difficulté, essayant tant bien que mal de reprendre un semblant d’équilibre. Son réveil – qui en passant ne sonnait plus depuis quelques mois maintenant – indiquait déjà 11h. Il souffla et se dirigea hors de la chambre, s’arrêtant net quelques mètres plus tard. Allongé à même le sol devant lui, un jeune homme qu’il identifia instantanément. Vêtu d’un jean uniquement, la bouche grande ouvert, la tête enfouie dans sa bave. Ty se gratta la tête avec perplexité. Il avança en la direction dudit jeune homme et l’effleura de son pied gauche, sans réponse. « Kev. Kevin. » Un geignement. Il le bouscula d’autant plus jusqu’à ce que celui-ci se retourne. « Quoi ? » Pesta-t-il de sa voix rauque à peine perceptible, le visage enfouie entre ses mains. Ty recula de quelques pas en direction de la cuisine. « Rentre chez toi. » A peine eut-il fait quelques pas qu’il remarqua sur le miroir face à lui la silhouette féminine allongée sur son canapé, à priori en petite culotte uniquement. Il soupira, exaspéré. « Et emmène ta copine avec toi. » Son esprit était encore dans le brouillard et le ton de sa voix très mou, mais on pouvait y percevoir un semblant d’agacement. Sans vraiment s’étaler sur la question, il rejoignit l’évier, laissa couler l’eau et s’en jeta sur son visage encore à moitié somnolent. Il s’empara ensuite d’une bouteille d’eau dans son frigo et la vida en quelques secondes avant de la balancer sur le comptoir de la cuisine. Il entendait des brides de murmures à travers l’autre pièce mais son cerveau était encore trop ramollit pour en saisir quelque chose. Quelques minutes plus tard, tandis que Ty était assis devant son vert de jus de citron, Kevin et son ‘amie’ le rejoignirent, habillés certes mais dans un sal état. Il les observa s’installer face à lui, Kev attrapa deux-trois babioles derrière lui, de quoi se faire un petit-déjeuner. Ty se retourna en sa direction, mimant de ses lèvres « Qu’est ce que tu fais ? » Décidément, ses paroles tout à l’heure lui étaient rentrés par une oreille et sortis par l’autre. Il l’observa, mine de ne pas savoir de quoi il parlait. « On mange quelque chose. On sera partis en un rien de temps. » Il paraissait clairement que le fait que Ty se soit chargé de payer la note hier soir ne suffisait pas à satisfaire son ami, sans vraiment débattre sur la question, il but son verre cul sec et les abandonna à leur déjeuner pour aller prendre une douche.

L’appartement était plongé dans un calme total lorsqu’il ressortit de sa salle de bain 30min plus tard, dont une bonne quinzaine debout sous l’eau, essayant de raviver un peu d’énergie en lui. Il allait mieux, ce ne serait décidément pas l’un de ces jours où il devra se battre contre une migraine persistante, l’effet de l’alcool se sera plus ou moins dissipée d’ici quelques heures, il fallait juste qu’il reprenne ses activités. Vêtu uniquement d’un pantalon, il essaya tant bien que mal ramasser les quelques objets qui trainaient un peu partout dans son appartement, ce n’était pas son fort. La femme de ménage passerait demain mais il n’aimait pas spécialement vivre dans le désordre alors occasionnellement, il faisait l’effort ne serait-ce que de se dégager le passage par terre. Empilant ses vêtements dans le panier à linge sale, il perçut le son de la porte d’entrée qui s’ouvrait. Persuadé qu’il s’agissait encore une fois de Kevin, il ne fit pas l’effort d’aller voir de qui il s’agissait avant d’entendre la voix de Neal l’interpeller. « Merde. » Grommela-t-il. Non pas qu’il n’appréciait pas Neal, c’était quelqu’un de … charmant, dans un sens très hétéro, soyons clair. Il était aussi un peu irritant dans son genre. Pour la énième fois depuis qu’il s’était levé ce jour-là, Ty soupira. Il s’empara sans trop réfléchir d’un t-shirt sur le lit qu’il déposa sur son épaule droite et se précipita vers le salon où la télé était déjà allumée. Il était là, allongé sur son canapé, l’air complètement détaché, une cigarette au bec, un briquet entre les doigts. « Bonjour Neal. » Soyons francs, Ty avait presque peur de s’approcher un peu plus du jeune homme alors il resta debout de l’autre côté de la pièce. « Qu’est ce que tu fais là ? »

_________________

❝❝ we sit around looking for floors in the darkness, we sit around spilling our ice cubes on the lawn, we sit around finding our way through the darkness. we kick around placing our bets on the evening, we kick around hanging our secrets off for sale, we kick around sticking it out in the darkness. well then we waste our time when we could be writing every wrong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal Gallagher
◮ I WANT TO DROWN MY SORROW
Neal Gallagher

MESSAGES : 370
COPYRIGHT : PSEUDO : matsou (max) AVATAR ; liviette la girouette SIGN ; eeisenberg.tumblr
MULTINICKS : garrett ellsworth
JOB : ancien candidat d'une télé réalité, héritier (au chômage).
ADDRESS : #288 old city, center. (with polly and slythein)
HEART STATUS : Célibataire.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : 24 ans.
PRIORITY : partir en vacances.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: Appartement #224 ◮ everything goes my way. (pv)   Mar 23 Aoû - 11:38

Alors qu'il jouait avec son briquet dans ses mains, Ty entra dans la pièce et le sourire de Neal sur le visage s’agrandit un peu plus en le découvrant torse-nu. Neal n'avait pas de sentiments pour le trentenaire - plus maintenant du moins - mais il fallait avouer que c'était un homme très élégant et très agréable à regarder, habillé ou non. Neal se redressa sur le canapé de son ami pour s’asseoir convenablement et alors qu'il posait sa cigarette dans un cendrier sur la table basse devant lui, il tapota la place à ses côtés. « Approche toi, je vais pas te manger. ». Le sourire de Neal s’agrandit un peu plus alors que toute son attention était concentré sur Ty. « Quoi que... » ajouta t-il avant de rire. Voyant que cela n'amusait pas Ty, il finit par se calmer. Depuis qu'il se connaissait et que Neal avait réalisé qu'il n'avait absolument aucunces chances avec lui, l'héritier avait tendance à s'amuser à draguer ouvertement Ty, trouvant hilarant de le voir mal à l'aise. Bien évidemment, ce n'était qu'amical et Neal s'était fait à l'idée que Ty était hétéro et comptait le rester jusqu'à la fin de sa vie mais il ne pouvait s'empêcher de ressentir une petite pointe de jalousie lorsque ce dernier était en compagnie d'une fille. Neal se gardait bien de le montrer mais les critiques prenaient rapidement le dessus sur lui et il ne perdait pas un instant pour se moquer ouvertement de la compagne du brun. « Je m'ennuyais chez moi. » finit-il par dire en attrapant la cigarette. Purement véridique. Neal n'avait pas pour crédo boulot, métro, dodo, loin de là.

Le regard de Neal se porta sur la pièce et il remarqua quelques cadavres de bouteilles à droite et à gauche ce qui laissait croire que Ty avait eut une petite fête la veille. Un brin véxé (et déçu) de ne pas avoir été convié à cette soirée, le regard de Neal se refroidit alors qu'il se tournait vers Tyler. « J'ai viré ma bonne. Tu devrais en faire de même. » dit-il, froidement. Il porta la cigarette à sa bouche une dernière fois avant de l'écraser dans le cendrier sur la table. « Elles se croient au dessus de tout le monde depuis que l'autre français s'est amusée avec sa bonne. Je la soupçonne d'avoir volé mon téléphone. Et même de l'argent. ». Ne connaissant quasiment rien à l'affaire DSK, Neal haussa les épaules. Après tout, qu'est ce que ça pouvait bien faire qu'un homme politique s'amuse avec une femme de chambre? Ce n'était sûrement pas la première fois que ça arrivait et encore moins la dernière. Et puis, l'actualité l'intéressait tellement... Ty ne semblait pas réellement comblé de voir son ami ici, si bien que Neal soupira: ce n'était pas encore maintenant qu'il allait retrouver sa bonne humeur. « Tu as faim? » demanda t-il en regardant Ty. Parce que lui avait vraiment faim et il avait bien envie de commander quelque chose. « Tu as une mine affreuse d'ailleurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ty Helgeson
GENTLEMAN IN A SUIT.
Ty Helgeson

MESSAGES : 263
COPYRIGHT : siamese ▷ cherryblossom ▷ fynealcaffrey
MULTINICKS : zara dicesare
JOB : car reviewer
ADDRESS : appart #224, old city, center city
HEART STATUS : involved

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : thirty yo
PRIORITY : live while he still can
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: Appartement #224 ◮ everything goes my way. (pv)   Mar 23 Aoû - 12:56


Beaucoup de raisons faisaient qu’il n’appréciait pas spécialement se retrouver seul à seul avec Neal, mais la plus troublante et la plus importante d’ailleurs, était son enclins à constamment le draguer ouvertement. Ce n’est donc pas la surprise qu’on pu lire sur le visage de Ty des suites des paroles plutôt déplacés du jeune homme, mais bien de l’irritation. Il était toujours debout face au canapé, regardant ce qu’on appellera son ami, l’expression statufié, l’esprit figé. Il ne savait pas comment répondre à ses avances, après des années à les endurer, à chaque fois que ses conversations avec Neal allaient dans cette direction, il se contentait de le regarder fixement, sans bouger, aucun son, même pas un clignement d’yeux. Cette fois-ci il réussit à bredouiller un « Hum… » embarassé, rien de plus. Depuis leurs retrouvailles à Philadelphie, Neal ne semblait néanmoins pas insister autant qu’avant, ce qui forcément soulageait plus ou moins Ty qui se sentait tout de suite plus à l’aise à ses côtés et arrêtait d’essayer de l’éviter à chaque fois qu’il l’apercevait à une fête, chez quelqu’un ou même dans un détour en ville. Forcément, le jeune Neal avait un peu plus mûri ces dernières années. Désormais, il le voyait bien, c’était plus par plaisanterie qu’il essayait de flirter avec lui, toujours aussi vainement, il faut le préciser. S’il y avait quelque chose que Ty avait appris sur l’héritier depuis tout ce temps, c’était bien qu’il n’abandonnait jamais. Lorsque Neal répondit enfin à sa question, après quelques secondes de silence embarrassant, le jeune Helgeson fut soulagé de le voir passer à autre chose aussi facilement. Répondant à son invitation précédente, il alla s’installer à côté de lui sur le canapé, s’affalant presque. Non sans avoir mis le t-shirt sur son épaule d’abord. « Forcément, tu as tout de suite pensé à venir rendre visite à ton vieil ami. » Sarcasme, décidément ce n’était pas son jour aujourd’hui, et son humeur en pâtissait. Les yeux de Ty se rivèrent négligemment sur la télévision qu’il l'observa un instant sans vraiment savoir de quoi il s’agit avant que Neal reprenne la parole. « J'ai viré ma bonne. Tu devrais en faire de même. » Un regard vers le jeune homme et il comprit tout de suite ses sous-entendus. Parce qu’évidemment, si jamais un jour il organisait une vraie fête, Neal serait le premier sur sa liste d’invité, la vérité est que ce n’était pas du tout prévu, et même si ça l’était… il fallait encore en parler. Ty hocha les épaules. La fumée de la cigarette sur son visage aurait pu l’étouffer s’il n’y était pas autant habitué. En plus d’avoir viré sa bonne, et bien que ce soit probablement sans raison spécifique, Neal se faisait des excuses. « Je parie que tu ne l’as même pas cherché, ton portable. Fainéant comme tu es. » Et il y avait de grandes chances que ce soit le cas, il était probablement quelque part enfouit sous une pile de vêtement sous son lit, ou avec son linge sale, ou même posé derrière je ne sais quelle eau de Cologne. Aussi bizarre que ça puisse être, bien que Ty ait été élevé dans une famille plutôt aisée, avec une bonne à son service, il n’a jamais été aussi arrogant. Remarque, sa famille ne possédait sans doute pas ne serait que la moitié de la fortune des Gallagher. « Tu as faim? » A peine Neal eut-il prononcé ces quelques mots que Ty sentit l’estomac vide au creux de son ventre lui crier famine. « A vrai dire, oui. Très faim. » Il fit le tour de la pièce des yeux, à la recherche de son portable tout en poursuivant. « Tu veux commander ? » Occupé à rechercher son téléphone, ce ne fut que lorsque Neal l’adressa à nouveau que son attention se reposa sur lui. Apparemment il ne paraissait pas aussi en forme qu’il le croyait. « Pff… Kevin est passé hier, il a insisté pour qu’on aille fêter mon ‘célibat’. Encore. » Il avait insisté sur le mot célibat, comme pour le même entre guillemets, plus par sarcasme qu’autre chose. Ty se frotta l’œil droite qui semblait encore flancher un peu.

_________________

❝❝ we sit around looking for floors in the darkness, we sit around spilling our ice cubes on the lawn, we sit around finding our way through the darkness. we kick around placing our bets on the evening, we kick around hanging our secrets off for sale, we kick around sticking it out in the darkness. well then we waste our time when we could be writing every wrong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neal Gallagher
◮ I WANT TO DROWN MY SORROW
Neal Gallagher

MESSAGES : 370
COPYRIGHT : PSEUDO : matsou (max) AVATAR ; liviette la girouette SIGN ; eeisenberg.tumblr
MULTINICKS : garrett ellsworth
JOB : ancien candidat d'une télé réalité, héritier (au chômage).
ADDRESS : #288 old city, center. (with polly and slythein)
HEART STATUS : Célibataire.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : 24 ans.
PRIORITY : partir en vacances.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: Appartement #224 ◮ everything goes my way. (pv)   Mer 24 Aoû - 11:45


Après plusieurs minutes à rester debout de l'autre côté de la pièce, Ty finit par retrouver Neal sur le canapé. Le jeune homme décida alors de bien se comporter avec lui et d'éviter les sous-entendus pour ne pas le faire fuir. L'héritier considérait Ty comme un ami et cela le gênerait beaucoup de le perdre. Neal se connaissait et savait que tôt ou tard, les blagues et autres remarques qu'il avait l'habitude de faire reviendrait mais il était bien décidé à se contrôler aujourd'hui, Ty ne semblait pas être particulièrement d'humeur, bien qu'il n'était généralement jamais récéptif. La remarque de Ty sur le comportement de Neal le fit simplement lever les yeux au ciel. Ce dernier n'avait pas tort, Neal n'avait pas cherché du tout, bien au contraire. Il était lui même persuadé que son portable se trouvait quelque part dans sa chambre mais le fait d'avoir été contrarié lui avait donné l'envie de se venger sur quelqu'un. En l'occurence, sa femme de ménage. Ce qui allait sûrement déplaire au paternel mais Neal n'en avait réellement pas grand chose à faire, pendant que son père lui ferait la morale, il poserait le combiné du téléphone sur une table. « Peu importe. Elle faisait mal mon lit de toute manière. » dit-il pour se justifier. Ce qui était une pure invention de sa part, la bonne faisait très bien son lit. Il haussa les épaules, l'air de rien avant de se lever pour se dégourdir les jambes.

« Oui, commandons. » répondit Neal. A vrai dire, lui aussi avait faim. Il n'avait rien mangé d'autres qu'un croissant en début de matinée. « Choisis ce que tu veux, je t'invite. » dit Neal en s'approchant près d'une fênetre pour regarder la vue. « Sans arrières pensées. » précisa le jeune homme, en souriant. Alors qu'il se mit peu à peu à observer les passants dans la rue, Neal s'imagina que l'un d'eux pouvait être Andrea et il en fut agacé. Depuis que Polly et Slythein lui avait avoué qu'Andrea s'était installé à Philadelphie, Neal ne pouvait s'empêcher d'angoisser à l'idée de le croiser dans une soirée ou même dans la rue. Autrement dit que pour oublier cette idée, sa consommation d'alcool et de cocaïne avait doublé. Troublé, Neal décida de se retourner pour faire face à Ty et prêter attention à ce qu'il lui disait. Kevin, ce très cher Kevin. Neal ne le connaissait pas plus que ça, c'était un jeune homme sympa du moins, pour le peu qu'il lui avait parlé. « Tout s'explique alors. Les cernes, la tête embrumée... » dit Neal en observant le visage aux traits tirés et fatigués de Ty. « Mais je suis sûr que n'importe quelle pouffe te sauterait dessus quand même. » ajouta t-il. Ty avait un certain succès auprès de la gente féminine, ce que Neal comprenait parfaitement. Le jeune homme s'avança une nouvelle fois vers la table basse pour récupérer son paquet de cigarettes pour en sortir une nouvelle et l'allumer immédiatement. Il s'avança une fois encore vers la fenêtre, contrarié d'avoir penser à Andrea alors qu'il s'efforçait de l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ty Helgeson
GENTLEMAN IN A SUIT.
Ty Helgeson

MESSAGES : 263
COPYRIGHT : siamese ▷ cherryblossom ▷ fynealcaffrey
MULTINICKS : zara dicesare
JOB : car reviewer
ADDRESS : appart #224, old city, center city
HEART STATUS : involved

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : thirty yo
PRIORITY : live while he still can
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: Appartement #224 ◮ everything goes my way. (pv)   Dim 28 Aoû - 10:28


On aurait pensé que pour quelqu’un qui n’avait jamais eu de mal avec l’homosexualité, Ty n’aurait pas été aussi réticent ne serait-ce qu’à s’installer sur un même canapé que Neal. Et tout en s’asseyant dans son salon, Ty pensait que si quelqu’un avait assisté à cette scène, il aurait sans doute estimé qu’il en faisait un peu trop. En réalité même lui n’était pas sûr qu’il ne se faisait pas que des idées la moitié du temps. Mais quelque part dans toute cette gêne et cet agacement, il avait fini par s’attacher à Neal d’une certaine manière. Depuis qu’il l’avait revu à Philadelphie, il ne voyait plus en lui qu’un gamin assez casse pied qui le suivait un peu partout, et commençait à un apprécier leurs conversations, chaque jour un peu plus. Certes ils n’avaient quasiment rien en commun, qu’il s’agisse de leurs caractère assez différents, leurs priorités ou même leur âges respectifs. Six ans d'écart ce n’était pas rien, mais la plus part des amis de Ty étaient de toute façon plus jeunes que lui. Peut-être qu’il s’agissait du fait que tous ses amis de longue durée avaient, d’une façon ou d’une autre, fini par se construire une vie stable, un mariage, des enfants, un travail.. Ty pour sa part n’était pas encore prêt à s’engager dans cette voie. Non pas qu’il s’en sente incapable, il n’avait juste encore jamais trouvé de raison valable qui l’y pousse. Entre temps il avait Neal, Kalea (ou du moins il l’avait), Kevin, et tous ceux dans leur genre pour l’occuper. Forcément à un moment il deviendrait un peu trop vieux pour eux, mais Ty gardait l’espoir que ce moment soit encore loin devant lui. Il ne commenta pas plus sur l’histoire avec la femme de chambre de Neal lorsque celui-ci l’accusa de mal faire son travail, estimant que ça ne mènerait nulle part et se leva sur un pied pour atteindre le téléphone à deux mètres derrière lui près de la veilleuse, un sourire étirant ses lèvres lorsque Neal proposa de payer pour leur commande, sans arrières pensées. Il avait beau être mal à l’aise face aux avances du jeune homme, il arrivait parfois que ça l’amuse un peu, surtout lorsqu’il savait qu’il ne risquait plus rien et que donc il se déridait un peu. Il se rassit et composa le numéro de Village Belle, restaurant non loin de chez lui chez qui il commandait la plupart du temps. Puis se retourna vers Neal, désormais près de la fenêtre. « Italien, ça te va ? » Sans vraiment attendre de réponse de sa part il appela et commanda le menu habituel, cette fois-ci pour deux personnes. Salade, crab cakes, cavatellis. Il était aujourd’hui client régulier. La commande ne dura pas longtemps, le temps d’engager une conversation sans intérêt avec Reed - personnel du restaurant - qui semblait d’étonnante bonne humeur aujourd’hui. Même lui avait remarqué la voix cassée du jeune Ty lorsque celui-ci commanda à travers le téléphone. Décidément il avait beau se dire qu’il allait bien, ça ne le rendait pas vrai pour autant. Neal, fixant avec insistance la fenêtre face à laquelle il était appuyé semblait pour sa part avoir la tête ailleurs ce qui, aussi loin que Ty se rappelle, était assez rare chez lui. Il ne flancha pas lorsqu’il lui précisa que même avec sa tête de mort-vivant, il n’aurait pas de mal à avoir du succès auprès des femmes, dans d’autres termes, forcément. Ty renifla. « Depuis le temps, tu dois savoir que les pouffes ce n’est pas vraiment mon truc. » Certes, il mentirait s’il disait qu’il ne s’était jamais intéressé à une fille rien que pour son physique, mais il avait eu sa dose de blondes sexy et écervelées à New York, il fallait croire qu’elles ne manquaient pas là bas. Après quelque temps il avait fini par décider qu’il voulait quelque chose d’un peu plus, et très vite il avait fini par trouver sa voie. Non pas que ses relations aujourd’hui soient très sérieuses, mais c’était déjà ça. Les coups d’un soir ne lui avaient jamais réussis. Il ne s’arrêta que quelques secondes avant de reprendre la parole, ne laissant pas vraiment à Neal l’opportunité de lui répondre. « Mais assez parler de moi. Qu’est ce qui t’arrives ? Tu sembles encore plus distrait que d’habitude. » Effectivement, Ty avait observé Neal faire des allés-retours à la fenêtre, un peu agité, l’air pas assez détaché à son goût. N’importe qui pouvait voir que quelque chose le tracassait, et s’il avait besoin d’en parler, bien que le jeune homme ne se considérait pas encore comme son ami, il était là pour l’aider, sans oublier que ça lui permettrai d’éviter de s’étaler plus encore sur sa vie.

_________________

❝❝ we sit around looking for floors in the darkness, we sit around spilling our ice cubes on the lawn, we sit around finding our way through the darkness. we kick around placing our bets on the evening, we kick around hanging our secrets off for sale, we kick around sticking it out in the darkness. well then we waste our time when we could be writing every wrong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement #224 ◮ everything goes my way. (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement #224 ◮ everything goes my way. (pv)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'habite un tout petit appartement...
» Appartement à la Marina à louer
» Emission reportée et Emission H-Programme
» [HOJYN] La petite galerie des horreurs
» Petite araignée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POSTCARDS FROM FAR AWAY :: PHILADELPHIA ➨ CENTER CITY :: OLD CITY.-
Sauter vers: