AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (F) MARJORY HAYNES ▲ maggie grace

Aller en bas 
AuteurMessage
Milo Riggins

avatar

MESSAGES : 25
COPYRIGHT : Odairs
MULTINICKS : not yet
JOB : plumber
ADDRESS : doctor where ? - in your ass of course !
HEART STATUS : single

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : 27 years old
PRIORITY : repair mistakes
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: (F) MARJORY HAYNES ▲ maggie grace   Mar 23 Aoû - 14:49

© TUMBLR

❝ marjory haynes ❞
ÂGE 25 ans. TRAITS DE CARACTÈRE Caractérielle - sociable - douce - têtue - rancunière - intelligente - franche - indépendante. STATUT Célibataire. GROUPE Workers. AVATAR(S) Maggie Grace.

Elle n'entretient pas une très bonne relation avec sa grande sœur. Secrètement, elle lui en a toujours voulu d'avoir jeté son dévolu sur Milo. ▲ Ses parents n'ont jamais pu avoir confiance en Milo. ▲ Elle conduit super bien - pour une fille (a), et si connaît un petit peu, suffisamment pour changer l'huile, changer une roue, et régler les feux. ▲ Il n'est pas rare qu'un type la siffle à son travail ou lui donne carrément une tape sur les fesses. Majoritairement, elle le remet en place. ▲ Elle travaille pour financer ses études de médecine, voulant par la même occasion montrer à ses parents qu'elle peut très bien se débrouiller sans eux. ▲ D'après elle, elle a trop longtemps profité de l'argent de papa, elle ne veut pas être comme sa sœur, dépendante à monsieur Haynes. ▲ Elle est polyglotte. ▲ Sachant que Milo ne supporte pas les chats, elle n'hésite pas à le conforter avec le sien. ▲ C'est à l'école primaire qu'elle rencontre Milo, un charmant gamin, issu d'une bonne famille. Il n'a jamais tiré profit du portefeuilles de papa, terminant par avoir les vivres coupés à cause d'un comportement pas du tout exemplaire, pour l'image de la famille Riggins. ▲ Avec le temps, Milo a su prendre une place importante dans le cœur de la belle, une place qu'elle a tenté de libérer à d'autres, mais sans succès. ▲ Elle peut paraître un peu garce sur les bords, et elle peut l'être, seulement par intérêt. ▲ Elle voit bien l'effet qu'elle fait à Milo, malheureusement elle se refuse à croire qu'il peut la regarder autrement qu'un vulgaire bout de viande, qu'il rêve de croquer à nouveau. Elle a souffert de ce qu'il a fait récemment.
Marjory et Milo - « Milo, ta cigarette. » Le beau brun se rendait chaque midi au même snack, et il commandait invariablement la même bectance, un sandwich au thon, et en ce vendredi, il respectait encore cette routine, arrivant à midi trente, la cigarette au bec. La charmante serveuse lui répétait d'éteindre sa sèche avant de rentrer à l'intérieur, lui il s'exécutait, tout en lorgnant sur l'arrière-train de cette dernière. En parallèle, il avait du mal à supporter qu'un autre la reluque. Normal, il avait du mal à concevoir qu'un autre bade devant la nana qui le rendait dingue, raide dingue. En toute honnêteté, la régularité de Milo démontrait tout bonnement cet intérêt tout particulier qu'il portait à la belle. Elle était la petite sœur de Nora, d'un an sa cadette, et leur amitié remontait à l'école primaire. Entre eux, rien n'avait évolué et bout du compte, sa sœur l'avait tout bonnement séduit. Malencontreusement, il lui manquait l'amour à ce tableau. « Ne me dit rien, un sandwich au thon et une menthe à l'eau, comme d'habitude ? » « Comme d'habitude. » Milo emprunta une place au comptoir, il avait un œil sur toute la salle, cette salle où il avait tapé un mec dernièrement, le patron l'avait viré, et lui avait tout de même autorisé à revenir, tout en lui indiquant qu'au prochain écart, il n'aurait droit à aucun traitement de faveur. Normal comme arrangement, Milo était peut-être un habitué, cependant le patron avait une bonne ambiance à soigner au sein de sa boutique. Le beau brun comprenait parfaitement, seulement il était virulent et en remarquant qu'un mec venait de tapoter le derrière de Marjory, la serveuse, il n'avait qu'une envie, lui en coller une, le claquer. La belle arriva à sa hauteur, elle n'avait rien dit à l'autre, la routine. « Nan, nan. » Elle avait délivré un tendre sourire, l'empêchant de se lever, sa main droite sur l'épaule de Milo. Elle savait de quoi il était capable, et elle savait le calmer.
___________________
ANECDOTE EN DATE DU 14 MAI 2010

Marjory et Milo - « Hein ? Maintenant ? » En plein milieu de la nuit, Marjory avait réveillé ce pauvre Milo, qui dormait en charmante compagnie, elle l'avait tiré du lit en le priant par téléphone de la chercher à un bar. Marjory avait bu, et avait trouvé normal de l'appeler, de l'engueuler, de traiter l'autre nana de catin. Milo termina par accepter, et mettre l'autre à la porte. Marjory l'attendait patiemment, complètement ivre, et miracle, elle tenait debout. Elle sauta au cou de Milo, extrêmement contente de le voir. « Te voilà ! Han, tu pues la femme facile à plein nez ! » Elle recula, avec un air de dégout, et tout de même, elle tira la carte charme. « Elle t'a épuisé, ta ré-gu-liè-re, ou tu peux encore en combler une autre ? » « Tu as bu, Marjory et… » Elle se pencha en avant, donnant à Milo un agréable spectacle. Son regard bleuté s'arrêta net sur sa poitrine. « Tu en as autant envie que moi, nan ? » « Nan. » Le menteur ! Milo s'avoua vaincu, inutile de la raisonner, ou d'avoir un dialogue tangible avec elle. Le beau brun se dirigea en direction de sa voiture, il se dégageait de la réalité, il battait en retraite, évitant toute tentation. Putain, cette nana était superbe, et elle l'aimait, tout autant que Nora avait pu l'être. La belle avait terminé par siéger à l'intérieur de la Challenger. Milo l'avait gentiment raccompagné chez elle, elle l'avait innocemment invité à rentrer, et il avait terminé par céder, par coucher avec elle, et par décamper comme un malpropre, à l'aurore. Mal au crâne, elle avait trouvé le courage de le rattraper, de lui donner une claque, de s'emporter contre lui. Elle s'attendait à quoi ? Milo avait saisi sa chance, sa chance de tout foutre en l'air. Le crétin ! Sa relation avec elle avait méchamment arboré un point critique. Elle lui en voulait et ne voulait nullement le revoir. Le beau brun avait tout gâché. Maintenant, elle l'évitait, même au boulot, elle demandait à une collègue de le prendre en charge.
___________________
ANECDOTE EN DATE DU 10 AOÛT 2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(F) MARJORY HAYNES ▲ maggie grace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maggie Furey - Aurian - Les artefacts du pouvoir 1
» [O'Farrell, Maggie] L'étrange disparition d'Esme Lennox
» COMME TON OMBRE de Elizabeth Haynes
» free Marjory massey
» Maggie O'Farrell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POSTCARDS FROM FAR AWAY :: PHASE TWO ➨ TINY FIGURE ON THE HORIZON :: BULLET WITH BUTTERLFY WINGS. :: SCÉNARIOS OCCUPÉS-
Sauter vers: