AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #220. you and i (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ernanie Lindley

avatar

MESSAGES : 47
COPYRIGHT : MYSELF (avatar) SPADESACADEMY-RPG @TUMBLR (gif)
MULTINICKS : NOPE.
JOB : baby sitter - nurse.
ADDRESS : #220, SOCIETY HILL
HEART STATUS : SINGLE.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-five yo.
PRIORITY : keep an eye on clea.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: #220. you and i (r)   Jeu 1 Sep - 2:41




DOCROCKS06@LJ ; THATS_BRULIANT@LJ
There’s a fire starting in my heart
Reaching a fever pitch,
it’s bringing me out the dark


Une belle soirée s'annonçait. Ernanie avait fait quelque course quelques heures auparavant histoire de bien remplir son frigo. Car non il n'allait pas se remplir tout seul et elle ne pouvait pas agiter son nez comme ma sorcière bien-aimée pour faire apparaître un tas d'aliments. La vie n'était pas comme dans un jeu télévisée, remarque quelque fois cela arrangerait les choses mais bon. D'ailleurs elle avait invitée chez elle Ty, qui se trouvait être un ami très proche, dont elle avait eu le béguin sur lui, bien qu'elle l'est toujours un peu encore mais ça c'est un autre histoire. Pourquoi l'a t-elle invité ? Et bien tout simplement car depuis quelques temps, les soirées DVD en tout genre était une sorte de rituel. Une fois ou bien deux fois pas semaine, ils se réunissaient, soit chez l'un soit chez l'autre, un peu à leur guise d'ailleurs. Et ce soir, ils allaient faire péter le pop-corn et tout les autres cochonneries que la jeune femme avait achetée spécialement pour ce soir. Elle avait décidée que ce serait Ty qui devait choisir le film qu'il allait voir. Elle ne savait pas encore de quoi il s'agissait mais elle n'était pas difficile. Elle aimait tout les genres de films, même si sa préférence allait vers les films d'horreur, surtout celui de Massacre à la Tronçonneuse, par le dernier, non le tout premier vous savez avec le sang qui jaillit et qui ressemble fort à du coulis de tomate et où les effets sont tellement peu moderne quoique pour l'époque ils devaient l'être, cela faisait tout son charme et la jeune brune en riait au lieu d'avoir peur. Enfin tout cela pour dire qu'ils allaient passer un excellente soirée comme à leur habitude. Cela faisait plus d'un an maintenant qu'ils se connaissaient et avaient développé une très grande complicité, bien que la jeune femme soit particulièrement maladroite avec des sentiments. Il lui arrivait de ne pas être très expressive mais quand l'envie lui prenait, elle lui faisait un câlin. Et apparemment, Ty la respectait et même s'il la trouvait complexe, il l'appréciait. Et bien que la jeune femme ne soit pas une experte en sentiments, peut-être qu'elle allait se jeter à l'eau, bien qu'elle redoutait un certain rejet. Elle n'était sûrement pas son type de femme et puis il y avait Spleen, une super blonde plantureuse dont le jeune homme lui avait parlé. De toute manière, elle ne devait pas se faire de faux espoirs, alors elle allait voir. Tant même qu'elle n'oserait rien, tellement qu'elle 28.est hyper douée. Et maintenant les voilà debout entrain de se battre avec les coussins de la jeune femme comme de véritables adolescents. La jeune Ernanie prenait un avantage certain tout en faisant reculer Ty vers le mur. Prenant un coup dans la tête, la jeune femme se retira en riant. « Temps-mort ». la jeune femme fit un geste avec ses mains comme le faisaient les arbitres de catch. Remettant une mèche de sa chevelure qui lui barrait la vue derrière son oreille, elle souffla un peu. «  Dis si on continu on pourra pas voir le film alors en piste. » S'approchant de lui, elle tira la langue et lui assenait un dernier coup de coussin dans le ventre. Courant vers le canapé, elle s'assit vite et mit son coussin devant sa tête en pensant qu'il y aurait d'éventuelles représailles. « Bon alors, qu'est-ce qu'on regarde ce soir ? Un film à l'eau de rose, un film d'horreur, un film d'action ? » dit-elle en faisant un geste représentant le genre du film à chaque énumération. Un sourire s'étendit sur ses lèvres faisant ressortir ses adorables fossettes. « Allez ramène ta fraise Helgeson, le film va pas se mettre tout seul. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ty Helgeson
GENTLEMAN IN A SUIT.
avatar

MESSAGES : 263
COPYRIGHT : siamese ▷ cherryblossom ▷ fynealcaffrey
MULTINICKS : zara dicesare
JOB : car reviewer
ADDRESS : appart #224, old city, center city
HEART STATUS : involved

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : thirty yo
PRIORITY : live while he still can
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: #220. you and i (r)   Ven 2 Sep - 15:18


Aujourd’hui était le jour de repos de Ty, le genre de journée où il décidait que rien ne devait arriver, le genre de journée sans problèmes, sans complications, sans imprévus. Où il pourrait se poser, faire profil bas pendant 24h, pas de fête, pas de rendez-vous, pas d’histoires. Mais Ty n’était pas non plus du genre à rester terré dans son appartement, aussi confortable et plaisant soit-il. Aussi c’est chez un ami qu’il avait décidé de se rendre. Et des amis, il en avait beaucoup, plus qu’il ne pourrait en citer, plus qu’il ne pourrait se rappeler. Forcément entre le travail, les fêtes, les connaissances en générales, il n’en manquait pas. La plupart lui voulaient quelque chose, et la plupart n’hésiteraient pas à le poignarder dans le dos s’ils en avaient l’occasion, mais certains étaient de confiance, et c’était chez cette minorité qu’il se tournait dans un jour pareil. Aujourd’hui, c’était plus exactement chez Ernanie qu’il allait se rendre. Un an qu’il la connaissait, et elle était à fur et à mesure devenue l’une de ses amis les plus proches, forcément après tout ce temps leur lien s’était renforcé, et un certain confort s’était installé entre eux, un confort que d’ailleurs il appréciait. Il ne pouvait pas se vanter d’avoir beaucoup d’amies, au féminin, mais les rares qu’il réussissait à acquérir lui suffisaient amplement. Il mentirait sans doute s’il disait que c’était à cause des filles qu’il n’arrivait jamais à se lier uniquement d’amitié, vous savez, à cause de son physique irrésistible, son charisme fou et tout le reste, la vérité était que c’était de sa faute la plus grande partie du temps, lui et son habitude à être attiré par toutes les jolies filles un tant soit peu intellectuellement (et physiquement) captivantes. Avec Erni c’était différent, elle méritait un ami et il s’était arrêté là. Ty avait fait un léger détour par le vidéoclub avant de rejoindre l’appartement de la jeune brune. C’était soirée DVD aujourd’hui et son tour de choisir le film à regarder. Son choix avait été vite fait, connaissant parfaitement les goûts de la belle infirmière, et cette soirée était toujours plus pour elle que pour lui. Il était au début légèrement retissant à l’idée de traîner devant une télé alors qu’il pouvait sortir à un vrai cinéma, néanmoins après quelques séances assez agréables, il s’était laissé charmé par la compagnie très appréciable d'Erni, et c’était avec le temps devenu un vrai plaisir pour lui de la retrouver. Elle était comme une bouffée d’air frai, dynamique, rayonnante, un brun espiègle, juste assez pour faire d’elle l’une des personnes les plus appréciables dans le cercle d’amis de Ty, et c’était presque surprenant, sachant tout ce que la jeune femme avait dû enduré comme épreuves dans sa vie, c’était justement ce qu’il admirait chez elle : son courage, sa positivité… Il se laisserait presque aller en sa compagnie.

« Très bien, très bien. » Ty avait laissé tomber le coussin entre ses mains, les relevant en signe de soumission. Il s’était engagé, malgré lui, dans une bataille qu’il n’allait de toute façon pas gagner. Certes il avait engagé les hostilités, dans son geste mou presque désintéressé, mais il n’aurait pas pensé qu’Ernanie aurait riposté. Il observa la jeune fille devant lui aller s’installer une nouvelle fois sur son canapé, toujours plaqué contre le mûr. Ce ne fut que lorsqu’elle lui demanda de se bouger qu’il suivit enfin ses pas. Il alla s’emparer des deux DVD qu’il avait déposé près de la télévision à son arrivé, en prenant un dans chaque mains, et les présentant à Erni. « On a N’oublie Jamais… Ou Le Projet Blair Witch ! » Sans vraiment attendre une réponse de la part de son amie, Ty, sourire aux lèvres, se retourna vers le lecteur et y déposa le cd du film d’horreur. Il alla ensuite s’installer auprès de la brune, se plaçant à une trentaine de centimètres d’elle, sa main déposée sur le dossier du canapé légèrement au dessus des épaules d’Erni. Il souffla et se tourna vers elle. « Popcorn ? »

_________________

❝❝ we sit around looking for floors in the darkness, we sit around spilling our ice cubes on the lawn, we sit around finding our way through the darkness. we kick around placing our bets on the evening, we kick around hanging our secrets off for sale, we kick around sticking it out in the darkness. well then we waste our time when we could be writing every wrong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernanie Lindley

avatar

MESSAGES : 47
COPYRIGHT : MYSELF (avatar) SPADESACADEMY-RPG @TUMBLR (gif)
MULTINICKS : NOPE.
JOB : baby sitter - nurse.
ADDRESS : #220, SOCIETY HILL
HEART STATUS : SINGLE.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-five yo.
PRIORITY : keep an eye on clea.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: #220. you and i (r)   Sam 3 Sep - 9:25

La jeune femme baissa son coussin voyant que Ty ne viendrait pas lui asséner le coup ultime. D'ailleurs elle avait ri avec cette bataille. Remettant un peu d'ordre dans ses cheveux, elle attendit patiemment qu'il vienne s'installer près d'elle. Lorsqu'il lui donna le choix entre le des deux films, la jeune femme ouvrit la bouche pour affirmer sa préférence mais se ravisa lorsque le beau brun mit le DVD dans son lecteur. Il n'avait même plus besoin de demander son autorisation, il le connaissait par cœur et puis il n'en avait pas réellement l'utilité. Elle savait bien qu'il allait choisir le Projet Blair Witch, car il connaissait ses goûts cinématographiques, ce qui fit sourire de joie la jeune brune. Tapotant dans ses jolies mains, elle trépigna d'impatience, jusqu'à qu'il prenne place à ses côtés. Et les voilà partit pour plus d'une heure de sang, d'action, de caméra surtout, vu que le film est basé sur une vidéo retrouvée après que quatre étudiants soient portés disparus. Lorsqu'il lui proposa un peu de pop-corn, la jeune femme acquiesça avec un mouvement de la tête et plongea sa main dans le pot. «  Prépares-toi à avoir peur.. » dit-elle en levant les mains tout en imitant une sorcière. « Je vais te hanter cette nuit..BOUHOUUH. » Elle ne put s'empêcher d'éclater de rire en voyant le joli minois du jeune homme se tordre en un faux air effrayé. Reprenant son air sérieux, ou plutôt concentré, elle gardait un œil sur l'écran. Ce film elle l'avait vu quoi une fois, et bon bien que cela ne soit pas un pur chef-d'œuvre il se laissait regarder, ce qu'elle n'aimait pas c'est que l'on voyait souvent la caméra qui se cassait la gueule et un joli paysage tel que l'herbe verte y faisait son apparition, alors que des cris venaient des victimes de la sorcière. Cependant, elle passait une agréable soirée en compagnie du jeune homme, de toute manière, elle aimé sa compagnie. « La prochaine fois, on pourra aller au cinéma si tu veux. » dit-elle en lui adressant un petit sourire. De temps à autre, on voyait les têtes des étudiants, enfin, se confesser. La jeune Ernanie n'était pas allée au bout de la trilogie, préférant voir urban legend. Riant quelques fois doucement, devant certaines scènes, Ernanie observa son jeune ami attentif.

Le film étant presque fini, la jeune femme plongea une dernière fois sa main dans pop-corn et toucha celle de Ty par la même occasion qui se servait lui aussi. « Désolée.. vas-y. » Même si son visage ne disait rien, elle était un peu gênée. Cela n'était toujours pas facile pour elle de dire ce qu'elle ressentait, surtout depuis ce qu'il lui est arrivé. Elle en avait marre, d'être incapable de dire « Je t'aime », de ne pas pouvoir montrer tout l'affection qu'elle porte à une personne qu'elle aime beaucoup plus qu'en simple ami. Et pourtant, cette peur de s'attacher est toujours présente, parce qu'elle ne veut plus souffrir. Le générique annonçant que le film venait de s'achever, la jeune femme se leva pour aller prendre deux bières dans son frigo. Tout en les décapsulant, elle réfléchissait à une éventuelle manière de dire à Ty ce qu'elle ressentait. Tout en y pensant, elle ne regardait pas vraiment ce qu'elle faisait et voilà comment on pouvait se couper bêtement le doigt. « Oh zut.. » dit-elle en grommelant. Elle se retourna vers le jeune homme qui avait hissé la tête du haut de son canapé, avec un sourire désolé. Cependant, elle ne se dégonfla pas pour un aussi petit bobo, qui était une belle entaille, prit un torchon et l'enroula autour de son doigt et servi Ty. «  Ce que je peut-être maladroite quand je m'y met. J'espère que ta bière n'aura pas le goût du sang. » Son index la piquait et se leva pour aller chercher de quoi se soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ty Helgeson
GENTLEMAN IN A SUIT.
avatar

MESSAGES : 263
COPYRIGHT : siamese ▷ cherryblossom ▷ fynealcaffrey
MULTINICKS : zara dicesare
JOB : car reviewer
ADDRESS : appart #224, old city, center city
HEART STATUS : involved

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : thirty yo
PRIORITY : live while he still can
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: #220. you and i (r)   Lun 5 Sep - 12:30


Assis sous une lumière plutôt faible, Ernanie et Ty scrutaient avec intérêt l’écran devant eux tandis que le film commençait, les films d’horreurs n’avaient jamais vraiment été le style de Ty, d’ailleurs les films en général ne l’intéressaient que trop peu, mais pour sa part il préférait les comédies, néanmoins un film d’horreur de temps en temps ne pouvait pas faire mal, surtout en si bonne compagnie. Il ne refusait pas non plus un peu de romance, d’ailleurs il appréciait même, dépendant des cas évidemment. Il n’a pas honte d’avouer qu’il lui est arrivé de verser quelques larmes une ou deux fois, ne voyant pas vraiment en quoi c’était un signe de faiblesse. Néanmoins, encore une fois, cette soirée était en l’honneur d’Erni, et il était là pour lui faire plaisir. Ty afficha une moue faussement effrayée lorsque la jeune fille sortit sa blague, il se laissa emporter dans un sourire béat au son de son rire harmonieux, l’un des plus beaux rires qu’il n’ait jamais vu. Elle était spéciale, différente de toutes les filles qu’il avait pu connaître, et c’était quelque chose qu’il chérissait plus que tout au monde, quelque chose qu’il s’était juré de ne pas gâcher. C’était dans ces moments qu’il se rendait compte à quel point elle était importante pour lui, à quel point il appréciait être autour d’elle, discuter avec elle, simplement avoir la possibilité et la chance d’apprendre à la connaître, chaque jour un peu plus, car sa joie de vivre était presque contagieuse. C’était quelque chose de nouveau pour lui, mis à part Nagore, Erni était l’une des rares filles avec qui il avait réussi à rester ‘ami’, même si ça avait été légèrement difficile au début, mais son béguin datait d’un moment, et n’était que passager. Alors lorsqu’elle lui proposa que la prochaine fois ils aillent au cinéma, Ty sourit en se tournant vers elle. « Tu sais quoi ? Je crois que je préfère nos soirées dvd. » Il la fixa une seconde avant que son attention ne revienne sur le film, il n’était d’ailleurs pas vraiment à la hauteur de sa réputation, le jeune homme aurait juré s’attendre à mieux, en même temps les caméras qui bougeaient inlassablement l’agaçaient bien trop pour qu’il puisse se concentrer sur les faits. Le film était presque fini et pourtant il n’arrivait pas à s’y faire. De temps à autre, lorsque les scènes se faisaient un peu calmes, il se retournait en direction de la brune, lui jetant un regard furtif, histoire de recueillir ses impressions en examinant l’expression sur son visage. Elle semblait bien plus entraînée dans ce tourbillon d’évènements que lui. Lorsque les crédits finirent enfin par apparaître, Ty souffla et se redressa sur le canapé, retirant sa main pour s’étirer légèrement alors qu’Ernanie se dirigeait vers la cuisine, rallumant par la même occasion les lumières. Il faisait beaucoup plus clair et la musique de fin raisonnait aux oreilles du jeune homme. En réalité, la fin du film l’avait laissé très perplexe, et il essayait encore de la comprendre lorsque la voix de la brune attira son attention, il hissa la tête afin de la distinguer, réalisant qu’elle s’était probablement coupée. Croyant que ce n’était que superficiel, il ne réagit pas et se contenta d’attraper la bière qu’elle lui tendait. Or lorsqu’il vit l’expression sur son visage, il prit une rapide gorgée de sa bière, se releva et suivit ses pas vers la salle de bain. Debout devant l’armoire, un torchon enveloppant son doigt, Erni essayait tant bien que mal de nettoyer sa plaie à l’eau, une grimace déformant ses jolies lèvres. « Laisse-moi faire. » Ty attrapa le doigt de son amie, le sortit de l’eau et referma le robinet. Il s’empara d’une compresse et d’un désinfectant de l’armoire face à eux et essaya de purifier la blessure comme il le pouvait, tamponnant au lieu de frotter afin de ne pas lui faire mal. C’était plutôt profond mais pas assez pour alarmer qui que ce soit. Le saignement ne persista pas longtemps, et il put recouvrir le tout d’un pansement, le déposant délicatement sur son pouce. « Voilà, je pense que ça ira comme ça. » Ty n’était pas un fan de sang, mais il pouvait facilement gérer une petite coupure. Il releva enfin la menton afin de pouvoir regarder Ernanie, son visage était désormais décontracté. Il afficha un sourire réconfortant, ces doigts tenant toujours celui blessé d’Erni.

_________________

❝❝ we sit around looking for floors in the darkness, we sit around spilling our ice cubes on the lawn, we sit around finding our way through the darkness. we kick around placing our bets on the evening, we kick around hanging our secrets off for sale, we kick around sticking it out in the darkness. well then we waste our time when we could be writing every wrong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernanie Lindley

avatar

MESSAGES : 47
COPYRIGHT : MYSELF (avatar) SPADESACADEMY-RPG @TUMBLR (gif)
MULTINICKS : NOPE.
JOB : baby sitter - nurse.
ADDRESS : #220, SOCIETY HILL
HEART STATUS : SINGLE.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-five yo.
PRIORITY : keep an eye on clea.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: #220. you and i (r)   Mar 6 Sep - 5:30

C'était bien sa veine. Il fallait qu'elle se fasse mal alors qu'elle passait une excellente soirée. Son côté maladroit était nouveau, du moins, elle n'avait jamais été dans cet état pour si peu. Grimaçant légèrement, elle se hâta de rejoindre sa salle de bain et de faire couler, en enlevant délicatement le torchon imbibé de sang. Elle le regarda pendant un bref instant pensant qu'il fallait qu'elle le lave avant que celui-ci ne soit complètement plus utilisable, car le sang fait toujours mauvais ménage avec les tissus. Entendant des bruis de pas, elle leva les yeux et regarda dans son miroir pour y voir la silhouette de Ty légèrement appuyée sur sa porte. Lui adressant un sourire rassurant, la jeune femme reporta son attention sur sa plaie qui lui faisait un mal de chien. Elle fut surprise quand son ami vint pour l'aider en lui prenant délicatement son doigt entre ses mains, tandis qu'un léger frisson vint s'immiscer en elle, la faisant hausser les épaules. « Monsieur est au petit soin avec moi ce soir. » dit-elle en souriant. Malgré le fait qu'elle était infirmière et que des bandages, elle en faisait tout les jours, elle était ravie de voir que Ty voulait la soigner. Le regardant faire, elle observa avec attention sa douceur. Son objectif était de ne pas lui faire mal et il était visiblement atteint. Elle remis quelques mèches de ses cheveux derrière son oreille en attendant sagement qu'il est fini. Heureusement pour elle, l'entaille n'était pas très profonde, du moins pas assez pour aller à l'hôpital ce qui était un bon point. «  Tu sais tu ferais un excellent infirmier si tu mets autant de douceur dans tes gestes. En tout cas, je pense qu'il survivra encore à quelques coupures. » Son doigt était toujours entre les siens, ce qui n'était pas une sensation désagréable bien au contraire. Lorsqu'il leva son regard vers les deux prunelles chocolats de la jeune femme, elle ne put s'empêcher de rougir. La lumière de la lampe donnait un intensité aux yeux bleus de Ty qui la troublèrent. Décollant ses talons à peine, pour être à sa hauteur, elle approcha son visage du sien et déposa un baiser sur sa joue. « C'est pour te remercier de ton attention. » Puis lorsqu'elle s'écarta de lui, ses lèvres s'arrêtèrent près des siennes à quelques centimètres, comme si elles étaient indéniablement attirées par un aimant. Elle ne résista pas longtemps et l'embrassa tendrement. Mettant fin au baiser, elle se tourna légèrement, rompant le contact avec Ty, ses mains de chaque côté de son lavabo, tête baissée. Maintenant, Ernanie redoutait juste sa réaction, de savoir s'il était déçu, surpris, ou encore énervé contre elle. Fronçant les sourcils, elle entrouvrit les lèvres pour parler mais aucun son sortit de sa gorge. Puis prenant le chiffon qu'elle avait jeté dans la baignoire, elle sortit de la salle de bain sans jeter un regard au jeune homme de peur d'affronter son regard. « Je suis tellement stupide. » dit-elle d'une voix peu audible. Prise de remord, elle voulut aller s'excuser de ce geste déplacé qui n'aurait peut-être pas du être réalisé. Pourtant elle Lorsqu'elle se retourna, il était juste devant elle, manquant de se percuter. N'osant pas lever les yeux vers lui, elle prit une grande inspiration avant de se lancer, triturant ses doigts. «  Ty... je comprendrais que tu m'en veuille je sais pas ce qui ma pris et.. » passant le revers de sa main sur son front, elle releva son regard vers Ty. La jeune brune n'arrivait pas à déchiffrer son humeur et se contenta d'attendre sa sentence. Elle se sentait tellement mal mais en même temps, elle ne pouvait s'empêcher de repenser à la tiédeur des lèvres du jeune brun contre les siennes. Avant, elle n'avait jamais eu le courage de dire ce qu'elle ressentait, même si aujourd'hui ce n'est pas encore le cas, ses gestes parlaient pour elle. « Je crois que j'ai toujours un faible pour toi. » murmura-t-elle, plongeant ses prunelles dans les siennes. Puis, détournant son regard, elle enfoui son visage dans ses mains, craignant l'arrivée d'une tornade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ty Helgeson
GENTLEMAN IN A SUIT.
avatar

MESSAGES : 263
COPYRIGHT : siamese ▷ cherryblossom ▷ fynealcaffrey
MULTINICKS : zara dicesare
JOB : car reviewer
ADDRESS : appart #224, old city, center city
HEART STATUS : involved

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : thirty yo
PRIORITY : live while he still can
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: #220. you and i (r)   Mar 6 Sep - 12:53


Ty avait toujours été très délicat lorsqu’il s’agissait de femmes, surtout de celles qu’il appréciait, il n’était en rien agressif, et ce en quasiment tout ce qu’il faisait. Ça pouvait aller d’un mot doux à plus ou moins n’importe quoi. Il n’avait jamais eu besoin de faire semblant, ou de faire un effort, ça lui venait presque naturellement, c’était devenu dans ses habitudes de traiter les jeunes femmes comme il se devait, comme elles le méritaient, et ce n’était pas Ernanie qui allait échapper à la règle. Elle lui avait toujours semblé très fragile, bien qu’en réalité beaucoup plus forte qu’on le croirait. Peut-être était-ce à cause de tout ce qu’il savait sur elle et son passé, ou peut-être n’était-ce que l’effet de son regard de biche auquel personne ne pouvait résister. Dans un cas comme dans l’autre, elle paraissait tellement délicate entre ses doigts qu’il ne pouvait s’empêcher de la choyer et de la pouponner au mieux. Certes elle aurait très bien pu faire un excellent travail par elle-même, étant donné que soigner était une pratique quotidienne pour elle, mais c’aurait été indigne de sa part de la laisser se débrouiller seule. Il espérait simplement qu’il s’en était bien sorti, ne serait-ce que pour un novice. Ty pouffa lorsqu’Ernanie fit remarquer qu’il ferait un bon infirmier, ce n’était pas spécialement un métier qu’il avait, qu’il aurait ou qu’il allait envisager un jour, d’une part parce que l’hôpital et lui ne s’additionnaient pas vraiment, et d’une autre parce que contrairement à ce que la brune pouvait penser, il ne serait sans doute pas aussi doux avec le reste des patients. « Je ne suis pas aussi sûr que toi sur ce point. » Il afficha un léger sourire en coin. « Je ne suis pas très patient. » Avait-il poursuivit, comme pour s’expliquer. Effectivement il ne l’était pas et aussi altruiste fut-il, ça ne pouvait pas suffire. Ty fut surprit au contact de la bouche d’Ernanie à sa joue, il pouvait sentir ses lèvres douces caresser sa pommette tiède et baissa machinalement les yeux au sol dans un sentiment de gêne passagère. Il était immobile, et ne semblait pas vraiment réceptif aux paroles de son amie d’une quelconque façon. Lorsque leurs lèvres se retrouvèrent à quelques millimètres dans un instant d’hésitation, Ty pouvait littéralement sentir son cerveau bouillonner, paralysé dans cet instant, incapable de déplacer ne serait que son regard des lèvres langoureuses d’Erni qui bientôt vinrent se sceller aux siennes. Interdit, il lui fallut une seconde pour réagir. Rendant le baiser à la jeune femme, il laissa tomber son doigt éraflé pour caresser sa joue douce avant que celle-ci se rétracte pour faire une nouvelle fois face au miroir. Tout s’était passé si vite, Ty ne comprenait pas ce qui venait d’arriver. Il observa Ernanie passer devant lui pour sortir de la salle de bain, pivotant machinalement en sa direction. Sa bouche était entrouverte, et son haleine coupée. Quelque chose venait de se passer, quelque chose qu’il n’attendait pas, qu’il ne comprenait pas et qu’il était incapable d’expliquer. Loin d’être fâché, ou encore désolé, il était surtout dépassé. Il ne savait pas quoi dire, ou quoi faire, il savait juste que sa meilleure amie venait de l’embrasser et qu’il n’avait aucune idée de ce que ça pouvait vouloir dire. « Ern… » Il venait de la percuter alors qu’elle se tournait une nouvelle fois pour lui faire face. Il avait beau essayer, Ty ne réussissait pas à croiser son regard, et donc pas à déchiffrer ses émotions. Elle semblait tellement mal à l’aise… Il ne savait ni quoi faire, ni quoi dire, ni même comment réagir. La belle brune venait enfin de relever les yeux pour croiser les siens, et ses paroles l’avaient heurté comme un mûr. Il avait désormais l’impression d’hyperventiler, mais réussit quand même à tituber « Je croyais qu’on était amis… » Réalisant qu’Ernanie pourrait mal interpréter ces paroles, il fit vite de se raviser « Je veux dire… je croyais que tu ne me voyais pas… de cette manière. » C’était effectivement ce qu’il croyait, et ce qu’il continuait à croire à cet instant encore. Peut-être était-ce juste dû à sa blessure, le sang… non c’était ridicule. Comme si on pouvait perdre la tête à la simple vu du sang, surtout lorsqu’on est une infirmière.

_________________

❝❝ we sit around looking for floors in the darkness, we sit around spilling our ice cubes on the lawn, we sit around finding our way through the darkness. we kick around placing our bets on the evening, we kick around hanging our secrets off for sale, we kick around sticking it out in the darkness. well then we waste our time when we could be writing every wrong
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernanie Lindley

avatar

MESSAGES : 47
COPYRIGHT : MYSELF (avatar) SPADESACADEMY-RPG @TUMBLR (gif)
MULTINICKS : NOPE.
JOB : baby sitter - nurse.
ADDRESS : #220, SOCIETY HILL
HEART STATUS : SINGLE.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-five yo.
PRIORITY : keep an eye on clea.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: #220. you and i (r)   Mer 7 Sep - 8:07

Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il lui rende son baiser. Peut-être qu'elle n'aurait pas du arrêter et continuer ou peut-être qu'elle avait fait la bonne chose avant de se laisser tourmenter par ses désirs qui rejaillissaient au grand galop. Immobile devant lui, elle ne savait plus quoi faire. Elle venait de lui avouer ce qu'elle ressentait depuis le début de leur relation, du moins quelques mois après qu'ils se soient rencontrés. D'ailleurs elle était étonnée de leur alchimie qui fonctionnait parfaitement, mais elle ne voulait pas se faire de faux espoirs où penser à des choses impossibles. Se mordillant la lèvre nerveusement, elle n'arrivait pas à réfléchir clairement. Il était aussi sonné qu'elle et il lui demandait implicitement des explications, chose qui était normale après tout, il devait crever d'envie de connaître pourquoi l'avait-elle embrassé si subitement. «  Ty.. » Elle alla se réfugier dans ses bras, l'enlaçant. Son geste pouvait paraitre étrange, mais elle sentait un peu mieux, pour pouvoir affronter la suite. Sa bouche au niveau de l'oreille gauche du jeune homme, la jeune femme ferma les yeux pendants quelques secondes, trouvant quelque chose à dire. «  Je n'ai jamais réussi à te dire ce que je ressentais, tu me connais, je suis comme une huitre qui n'arrive pas à s'ouvrir. » Avalant péniblement, elle essaya de reprendre ses esprits. « Et en plus tu étais avec Kalea, si heureux et puis maintenant tu a presque une copine et je gâche tout. Je ne suis pas douée avec ça, j'essaye de m'ouvrir Ty, j'essaye. » Elle sentait presque les larmes lui venir. Soufflant légèrement, elle prit son courage à deux mains. « J'ai essayé de te montrer mon affectivité envers toi, notamment avec les gestes, parce que les mots et moi ça fait deux. Mais voilà, je n'y arrives plus, je ne pouvais plus résister. » Se détachant de son étreinte à contre cœur, la jeune femme essuya une petite larme qui avait pris naissance au coin de son œil droit. «  Je me sens tellement stupide, j'aurais aimé que tu me connaisse avant, cela aurait été peut-être plus facile. » dit-elle en riant légèrement. Elle se sentait vulnérable. Elle en avait assez de lutter contre elle-même contre ses sentiments. Ernanie voulait se débarrasser de cette immonde carapace qui s'était crée en elle, malgré son apparence de jeune femme épanouie, joyeuse. Tout cela venait de s'effondrer en quelques secondes, elle s'était livré à son meilleur ami, l'un des seuls à savoir ce qu'est sa vie avec Luther. «  Alors je comprendrais que tu veuilles partir. » Affichant une mine désolée, elle se laissa glisser jusqu'à terre, et croisa le regard de Ty. «  Et puis, en même temps tu a toujours aimé les blondes. » dit-elle avec un sourire en coin. Elle devait sembler pathétique à ses yeux et elle se maudissait intérieurement de se mettre dans cet état. Elle avait été impulsive, comme à son habitude. «  Maintenant tu sais tout... désolée pour tout ça, mais il y a une chose que je ne regrette pas, c'est de t'avoir embrasser, j'en ai toujours eu envie et ce n'était pas si mal, si ? »murmura t-elle doucement. N'osant pas le regarder, elle posa ses yeux sur son parquet ciré. Ernanie n'espérait rien de bon en retour, car elle se disait que ce n'était pas du tout réciproque et qu'elle avait gâchée son lien avec lui. Et pourtant elle ne pouvait s'empêcher de croire que cela ne lui avait pas déplu, sinon lui aurait-il rendu son baiser ? Et pourtant tout en elle convergeait vers du négatif. De toute manière il allait sûrement se mettre avec sa belle plante du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: #220. you and i (r)   

Revenir en haut Aller en bas
 
#220. you and i (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POSTCARDS FROM FAR AWAY :: PHILADELPHIA ➨ CENTER CITY :: Society Hill.-
Sauter vers: