AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 can you tell me what are you doing here (pv)

Aller en bas 
AuteurMessage
Owen Buckley

avatar

MESSAGES : 116
COPYRIGHT : avatar : crusty reek ; gif : tumblr.
MULTINICKS : Brooke ◮ Meagan.
JOB : au chômage.
ADDRESS : 199, bella vista.
HEART STATUS : divorcé, donc célibataire.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-five.
PRIORITY : sex, drugs and alcohol.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: can you tell me what are you doing here (pv)   Jeu 1 Sep - 10:48

can you tell me what are you doing here
W/ CERI BUCKLEY

« Mec, tu peux faire ça pour moi, stp ? Allez tu me le dois bien ! » Owen leva un œil peu intéressé vers son ami qui semblait bien décidé à obtenir ce qu’il voulait. Il ignorait cependant que cela ne marche pas comme ça avec Owen. L’ancien patron savait se faire respecter et il était hors de question pour lui qu’il rende un service à ce mec sous prétexte qu’ils sont potes, s’il ne peut rien avoir en retour. Il n’offre pas ses services gratuitement et le dealeur ne semblait pas le comprendre. De plus, il ne lui devait rien du tout. Owen lâcha un long soupir ayant pour unique but de montrer son exaspération à son camarade, puis prit une gorgée de son café brulant. La journée touchait à sa fin et il fallait qu’un imbécile vienne l’emmerder avec ses histoires. « Tu sais très bien que j’ai les flics aux culs, si j’y vais, je suis cuit. Allez, fais-le, stp, t’auras une grande part sur tout ce que tu ramènes. » C’est un regard plus intéressé qui se posa à présent sur le jeune dealeur. Faut croire qu’il commençait à comprendre comment Owen fonctionnait. « Sérieux. » Il portait à nouveau ses lèvres au liquide brulant, tout en réfléchissant. C’est un truc qui pourrait être intéressant mais si ce jeune homme ne le faisait pas lui-même, c’est qu’il y avait une raison, non ? Il vida d’une traite la boisson avant de se lever et d’attraper son manteau. « Donc si je comprends bien, tu veux que j’aille faire tes petites affaires à ta place, comme ça c’est moi qui me fait chopper si ça tourne mal. » Il leva les yeux au ciel et après avoir adressé un bref signe de tête au garçon, se dirigea vers la sortie du café. Après une bonne dizaine minutes de marche dans les rues de Philadelphie, il s’empara de son téléphone portable qui trainait dans sa poche droite et rédigea un texto pour signaler au mec du café qu’il était ok. Après tout, il s’en fichait un peu de ce qui pouvait lui arriver et il avait bien envie de tenter l’aventure. Depuis six mois, sa vie était un bordel total alors y rajouter quelques activités illégales n’était pas réellement un problème pour lui. Il consommait de la drogue. Pourquoi ne pas aider son fournisseur à avoir cette drogue, pour une fois ? Tant que cela ne deviendrait pas trop régulier au point qu’il soit impliqué lui-aussi et que les flics le suivent partout, c’était bon pour lui. Et puis, cela ne pouvait pas devenir trop régulier ou il aurait l’impression de s’impliquer dans quelque chose et il n’avait plus envie de s’impliquer dans quoique ce soit. Il avait juste envie de vivre, n’importe comment et avec n’importe qui. Quelques secondes plus tard, son cellulaire indiquait qu’il avait reçu un nouveau message : Port of Philadelphia, 1am.

Assis dans sa limousine, il attendait. Il ne savait pas vraiment à quoi s’attendre puisqu’il n’avait pas eu plus de détails sur la rencontre qui aurait lieu ce soir. Il avait loué une limousine pour l’occasion et en particulier car il n’avait plus de véhicule depuis l’accident. Pour rien au monde, il souhaitait prendre à nouveau le volant d’une voiture. C’était bien mieux de donner cette responsabilité à un chauffeur. Il avait indiqué au chauffeur de se rendre au lieu de rendez-vous et alors qu’une heure du matin sonnait au loin, il attendait un quelconque signe, une quelconque présence. Il s’alluma une cigarette et tira longuement dessus. Finalement, son chauffeur finit par lui annoncer que la personne qu’il attendait était arrivée et demanda une permission pour la faire entrer. « Oui, tout est parfait, faites-le entrer. » Oui, il parlait bien de cette personne au masculin car dans ce genre d’affaires, il s’attendait plutôt à se retrouver face à un homme. Il n’imaginait pas à quel point il se trompait.


Dernière édition par Owen Buckley le Lun 5 Sep - 3:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceri Buckley
HER KISS IS A VAMPIRE GRIN.
avatar

MESSAGES : 125
COPYRIGHT : © herjuliwii, *
MULTINICKS : Scarlett ♘ Nagore.
JOB : hôtesse de l'air (et passeuse de drogue).
ADDRESS : #137 manayunk (north philly) w/ nuccia.
HEART STATUS : w/ nuccia.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : 22 yo.
PRIORITY : nuccia.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: can you tell me what are you doing here (pv)   Ven 2 Sep - 7:19


Les yeux rivés sur un paquet de préparation gâteau, Ceri tentait de comprendre la notice qui l'accompagnait. Mettre la poudre dans un saladier et ajoutez trois oeufs semblait d'une simplicité folle pour le reste du monde. Pas pour elle. Premièrement, parce qu'elle détestait cuisiner, ensuite parce qu'elle avait déjà cassé trois oeufs dedans mais entier.. avec la coquille. La mixture lui semblait donc un peu louche, à première vue. Qu'à cela ne tienne, elle la jeta dans un plat pour la mette au four. En cette soirée, Nuccia n'était pas présente. De ce fait, Ceri devait se débrouiller seule et sans sa moitié, elle se sentait bien perdue. La cuisine n'était pas son fort, il lui arrivait même de se laisser mourir de faim. Quant à sortir pour se chercher quelque chose, impossible car ça signifiait s'habiller et elle n'en avait aucune envie. Trop faignante, on lui répétait sans cesse. Malheureusement pour elle, son téléphone sonna, lui apportant la nouvelle d'un client plus tard dans la soirée. C'est donc résignée et ennuyée qu'elle se rendit directement dans sa chambre afin de revêtir une tenue sombre qui éviterait les regards indiscrets sur elle. Sa préparation sonna : elle était carbonisée mais la jeune fille n'y pas attention, se contentant de la jeter dans l'évier avant d'attraper une veste pour se rendre au port et surtout : être à l'heure.

Une légère brise lui caressait le visage. Debout devant un hangar fermé à clé, Ceri attendait son client le plus discrètement possible. Les mains dans les poches, elle espérait que celui-ci arriverait rapidement afin qu'elle puisse rentrer chez elle. Elle n'appréciait que peu de faire ça, mais l'argent rentrait plus vite et plus facilement, surtout chez les habitués. Une limousine arriva à sa hauteur. Encore un gosse de riche, pensa-t-elle ne haussant les épaules. Ceux-là étaient les pires, les plus grands consommateurs aussi. Une véritable mine d'argent sur patte. Un signe du chauffeur lui indiqua qu'elle pouvait rentrer et la blonde s'engouffra rapidement dans le véhicule. D'abord dos à son client, elle se retourna subitement et s'arrêta, surtout, sur le visage de celui-ci. La bouche entre ouverte, Ceri était véritablement choquée par la personne se trouvait assise en face d'elle. Owen, son cousin. Consommateur de drogue ? Un instant elle resta pantoise puis secoua subitement la tête, anéantie par sa découverte. « Qu'est-ce que tu fiches ici !? » cracha-t-elle, prête à lui en coller si jamais il lui demandait ne serait-ce qu'un soupçon de sa poudre. Autant dire Ceri ne se souciait pas des autres, leur donnant ce qu'il voulait, autant sa famille n'obtiendrait rien d'elle. Clairement. « Tu te drogues !? Non mais je rêve. » Elle qui, d'habitude, était connue pour sa discrétion se sentait prête à faire un scandale monstre. « Tu n'auras pas un gramme quoi que tu dises Owen. » précisa-t-elle enfin en le pointant du doigt, obsédée par son bien être. Elle aurait souhaité lui faire la morale, cependant elle ne sentait pas beaucoup mieux que lui : elle en vendeuse de drogue, elle aurait forcément à s'expliquer sur son comportement, du coup.

_________________

gave our souls we’re splitting atoms go tell eve and go tell adam liberate your sons and daughters some are gods and some are monsters we’ll get a five minute warning for divine intervention. ✉ sos, take that.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Buckley

avatar

MESSAGES : 116
COPYRIGHT : avatar : crusty reek ; gif : tumblr.
MULTINICKS : Brooke ◮ Meagan.
JOB : au chômage.
ADDRESS : 199, bella vista.
HEART STATUS : divorcé, donc célibataire.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-five.
PRIORITY : sex, drugs and alcohol.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: can you tell me what are you doing here (pv)   Lun 5 Sep - 3:55

Quelques secondes plus tard, la porte de la limousine s’ouvrit sur une silhouette féminine qui finit par grimper dans le véhicule. Il ne s’était pas attendu à ce que la personne qui devait lui passer la drogue soit une femme, mais soit, cela importait peu au final. C’était un métier comme un autre, bien qu’illégal et les femmes ne cessaient de prôner l’égalité des sexes alors pourquoi ne pourraient-elles pas être passeuse de drogue après tout. Mais, il n’était pas au bout de ses surprises. La jeune femme se tourna alors pour dévoiler nul autre que… Ceri. Alors que la première réaction de la jeune blonde fût d’être bouche-bée, le jeune homme se contenta d’écarquiller les yeux, n’y croyant pas réellement. Comment était-ce possible ? Ceri ne pouvait pas être une passeuse de drogue, pas elle. Et puis, pourquoi faisait-elle tout cela ? Elle bénéficiait d’un père ayant tous les moyens financiers nécessaires pour satisfaire ses enfants, pourquoi se retrouvait-elle à passer de la drogue à des dealers et consommateurs ? Elle n’avait pas besoin de cela. Un soupir échappa des narines du beau brun alors qu’il avait toujours du mal à réaliser qu’il se retrouvait face à sa cousine pour une affaire de drogue. Cela ressemblait étrangement à un mauvais rêve qu’il aurait pu faire. Malheureusement pour lui, tout cela était bien réel. « Qu'est-ce que tu fiches ici !? » Le ton de la jeune femme était agressif, un peu trop selon Owen qui se permit de froncer franchement des sourcils. Il n’y comprenait vraiment plus rien à la situation et regrettait déjà d’avoir accepter cette mission. Maintenant, Ceri allait savoir qu’il était lié à quelques affaires de drogue et même si cela n’était pas particulièrement un secret pour la grande majorité de la population de Philadelphie, il aurait au moins espéré que cela puisse le rester pour les membres de sa famille, qu’il ne voulait pas réellement blesser ou quoi. « Tu te drogues !? Non mais je rêve. » Un sourire sarcastique s’affichait sur les lèvres du jeune homme alors que sa cousine semblait bien parti pour lui faire la morale. Non mais vraiment. C’était elle la plus jeune et elle se permettait de lui faire la morale comme si elle n’avait aucun tort dans cette histoire. « Tu n'auras pas un gramme quoi que tu dises Owen. » Elle finit par le pointer du doigt, ce que le jeune homme trouvait totalement inutile. Il était plutôt évident que c’était bien à lui qu’elle parlait vu qu’ils étaient seuls, il n’y avait pas besoin qu’elle le pointe du doigt pour qu’il se sente visé par ses propos. Owen leva les yeux au ciel d’un air toujours aussi sarcastique avant de croiser les bras. Il attendit quelques instants encore pour être bien sûr que la jeune femme n’avait plus rien à dire et qu’il pouvait se permettre de prendre la parole sans paraître l’interrompre. « Sérieusement, Ceri ? Tu vas vraiment me traiter comme si j’étais un gamin ? » A nouveau, il poussa un soupir et secoua la tête d’un air exaspéré. Alors que sa cigarette se finissait, il en allumait une nouvelle et reposa ses yeux noisette sur la blonde. Ce n’était vraiment pas croyable. « Et déjà, je peux savoir ce que toi tu fais ici ? Je suppose que ton père n’est pas au courant de tes petites activités illicites. » Le fait qu’il soit âgé de trois ans de plus qu’elle lui donnait le droit de poser des questions et d’espérer avoir des réponses honnêtes. De toute manière, s’ils voulaient tous les deux que leur petit secret soit gardé, ils allaient devoir apprendre à se parler et surtout à se faire confiance. Même s’il n’appréciait pas de savoir que sa cousine passait de la drogue, il savait qu’il ne pourrait pas l’en empêcher si elle le voulait réellement. Jusqu’à ici, elle s’était débrouillée pour le faire dans son dos et elle continuerait probablement de le faire. Mais, il ne voyait pas non plus de raison pour en parler à son oncle. Après tout, elle était majeure depuis deux ans maintenant et cela ne regardait qu’elle, même s’il savait qu’en parler à son paternel lui déplairait probablement. « Relax, j’ai pas l’intention de lui dire quoi que ce soit, mais… Mais pourquoi tu fais ça, Ceri ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceri Buckley
HER KISS IS A VAMPIRE GRIN.
avatar

MESSAGES : 125
COPYRIGHT : © herjuliwii, *
MULTINICKS : Scarlett ♘ Nagore.
JOB : hôtesse de l'air (et passeuse de drogue).
ADDRESS : #137 manayunk (north philly) w/ nuccia.
HEART STATUS : w/ nuccia.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : 22 yo.
PRIORITY : nuccia.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: can you tell me what are you doing here (pv)   Lun 5 Sep - 9:31


Une Buckley dans la drogue signifiait déjà beaucoup, alors deux. Elle comme lui n'avait aucune excuse (papa oblige). Bien que son père gagne bien sa vie et donc permette à sa famille d'être à l'aise financièrement, il avait aussi certains principes. Le premier étant celui de responsabiliser ses enfants dès leur plus jeune âge. Ceri n'avait donc pas eu le choix : soit elle travaillait, soit elle ne se payait rien. Faignante comme elle était, le choix fut fait assez rapidement. Mais l’adolescence lui rappela bien vite que son manque d'argent ferait d'elle une rejetée. C'est avec une certaine aisance qu'elle avait caché son véritable job à ses proches. Reine du 'je tourne autour du pot pour éviter du vous répondre'. Évidemment, il suffisait de poser un simple regard sur elle pour bien comprendre qu'on ne l'associerait jamais à la drogue. Son cousin, c'était un peu différent, certes. Il correspondait plus à la description. Et pourtant, elle le pensait bien plus futé que ça. Consommateur de drogue ne lui allait absolument pas. Du moins, ses pensées étaient surement troublées par leur lien familial. Sa réaction sur le coup fut peut être un peu poussée. Après tout, Owen faisait ses choix comme un adulte et n'avait aucunement besoin de son accord. « Sérieusement, Ceri ? Tu vas vraiment me traiter comme si j’étais un gamin ? » Elle haussa les épaules, sans répondre de suite. Il avait raison, c'est ce qu'elle se dit intérieurement sans oser le préciser à voix haute. Après tout, elle avait autant de fierté qu'un homme cette jeune fille. Donner raison à Nuccia, d'accord, à son cousin, du tout. Il alluma une cigarette, Ceri détestant l'odeur, fit une moue peu ravie, fixant de son regard la clope. « Et déjà, je peux savoir ce que toi tu fais ici ? Je suppose que ton père n’est pas au courant de tes petites activités illicites. » - « Ne mêles pas mon père à mes histoires. » lança-t-elle sans réfléchir en fronçant les sourcils. « Et ce que je fiche ici ne te regardes pas vraiment. » reprit-elle encore. Son ton se voulait ferme sans être agressif, elle lui signifiait simplement qu'il se mêlait de choses qui ne le regardait pas. Comme elle avec lui, bien. Sa jeunesse et se pseudo innocence ne donnait le droit à personne de fouiner dans ses affaires, peu importe son statut, famille ou amis. Eh bien que les intentions d'Owen à son égard ne soient pas mauvaises, la jeune femme ne put s'empêcher de se passer une main sur le visage, agacée. Dans le sens ou elle allait forcément devoir donner une explication. Tout comme lui, pour qu'ils soient à égalité. Et pas question de mentir. « Relax, j’ai pas l’intention de lui dire quoi que ce soit, mais… Mais pourquoi tu fais ça, Ceri ? » Ce qui la rassura en un sens. Elle se pinça les lèvres puis observa l'intérieur de la limousine. Elle cherchait simplement ses mots, ne sachant pas ou ni comment commencer son histoire. En avait-elle seulement envie ? Il était peut être plus simple de rester là dessus : je ne sais pas ce que tu fais, toi non plus, et on repart ? Pas sûr qu'il accepte et l'idée de se jeter à l'eau la première ne lui plaisait pas. « Mon père n'est pas très porté sur le 'je te donne de l'argent quand tu en as besoin'.. » Excuse valable et excuse véridique, en plus. « Et le métier d'hotesse de l'air ne rapporte pas tant que ça ! » Bien qu'elle ait commencé ses petites affaires avant. L'espace d'un moment elle se demanda si elle devait sortir de là et fuir ou rester pour entendre ses explications. Seconde option. C'est d'ailleurs pourquoi elle changea de suite le sens de la conversation : « Et toi ? Une excuse à ta consommation ? » le questionna-t-elle en croisant les bras, perplexe malgré qu'il ne lui ait pas encore donné de réponse claire. « Je suppose que ton père ne sait pas non plus ? » Au moins ils possédaient un point commun en plus que celui d'être cousin/cousine.

_________________

gave our souls we’re splitting atoms go tell eve and go tell adam liberate your sons and daughters some are gods and some are monsters we’ll get a five minute warning for divine intervention. ✉ sos, take that.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Buckley

avatar

MESSAGES : 116
COPYRIGHT : avatar : crusty reek ; gif : tumblr.
MULTINICKS : Brooke ◮ Meagan.
JOB : au chômage.
ADDRESS : 199, bella vista.
HEART STATUS : divorcé, donc célibataire.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-five.
PRIORITY : sex, drugs and alcohol.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: can you tell me what are you doing here (pv)   Mar 13 Sep - 7:55

Lorsqu’un inconnu apercevait Ceri Buckley dans la rue, il était loin d’imaginer que la jeune femme avait des affaires dans le deal de drogue. Elle était loin de ressembler aux types de personnes qui peuvent pratiquer de telles activités selon les stéréotypes. Ceri était le genre de jeune fille blonde et assez petite dont tout le monde avait toujours pour habitude de protéger et de câliner. Son physique donnait l’impression qu’elle était une petite chose à protéger dans tous les cas, mais la réalité était bien loin de là. En revanche, Owen ressemblait plus au type de personne qui se fourre la dedans. Rien que physiquement, il avait une tête de délinquant et cela avait toujours été plus ou moins le cas. Lorsqu’il était encore étudiant, la plupart de ses professeurs le considérait comme un voyou, pourtant il avait fini par plutôt bien réussir sa vie, du moins, jusqu’il y a peu de temps. A présent, il ne voyait pas réellement en quoi consommer de la drogue était mal. Après tout c’était sa propre santé qu’il détruisait, pas celle des autres. Son regard fut dur alors que la jeune femme semblait dérangée par la cigarette qu’il venait d’allumer. Son humeur n’étant pas des plus agréables depuis qu’il avait découvert le secret de sa cousine, il valait mieux ne pas le déranger sur sa consommation trop excessive de nicotine. Cela durait depuis bien trop longtemps. « Ne mêles pas mon père à mes histoires. » A nouveau, le jeune brun lâcha un petit soupire alors que le ton ferme de la blonde l’énervait. Sous prétexte qu’ils font partie de la même famille, Ceri ne pouvait pas se permettre de lui parler comme s’il était le dernier des abrutis. Il avait toujours détesté qu’on le prenne de haut, cela était aussi valable pour ses proches. En général, c’était plutôt lui qui affichait un air supérieur par rapport aux autres, mais cela dépendait encore de la situation. « Et ce que je fiche ici ne te regardes pas vraiment. » Il n’était pas réellement d’accord avec cela. Même si les valeurs de la famille n’avaient jamais réellement pénétrés dans l’esprit du jeune chômeur, il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il devait essayer de faire que celle-ci se porte au mieux, du moins, pour les membres qu’il exécrait le moins. « En fait, si » murmura t-il sur un ton à peine audible pour sa jeune cousine. A vrai dire, il ne se souciait pas réellement qu’elle puisse l’entendre ou pas. Alors que la jeune femme semblait réfléchir, Owen tirait sur ca cigarette d’un air peu présent. Se prendre la tête avec Ceri était vraiment la dernière chose dont il avait envie mais il semblerait que cela serait inévitable s’il souhaitait mettre les choses au clair. Pleins de questions lui venaient à l’esprit comme depuis quand tout cela durait ? Longtemps ou était-ce là sa première fois ? Il savait pertinemment qu’il ne pourrait probablement pas obtenir autant de détails de sa part mais peut-être qu’il en aurait du mec qui l’avait fourré là-dedans, s’il avait l’habitude de rencontrer Ceri pour cela. « Mon père n'est pas très porté sur le 'je te donne de l'argent quand tu en as besoin'.. » Owen hocha légèrement la tête suite à cette remarque. Il savait très bien que son oncle n’avait jamais été du genre à distribuer l’argent à ses enfants aussi facilement, contrairement à son propre père qui avait toujours été du genre à offrir à Owen tout ce qu’il voulait. Bien que les relations qu’entretenait le jeune brun avec son père avaient toujours étés plus ou moins conflictuelles, cela n’empêchait pas qu’il pouvait obtenir de lui tout ce dont il désirait et cela depuis sa plus tendre enfance. C’était plutôt étrange que deux frères soit différent sur un point mais cela provenait probablement de la façon dont ils avaient supportés leur propre gestion de l’argent durant leur adolescence. Et le métier d'hôtesse de l'air ne rapporte pas tant que ça ! » Certes, mais il était persuadé qu’avec une bouille pareille, elle aurait pu occuper un poste bien meilleur que celui d’hôtesse de l’air. Mais soit, ce n’était pas lui qui allait diriger sa vie, après tout. Même s’il aurait préféré qu’elle fasse d’autre choix pour obtenir son budget. Alors que la jeune femme avait terminé de s’expliquer, plus ou moins, elle croisa les bras et comme il pouvait s’y attendre, elle chercha elle-aussi à obtenir des explications de la part du jeune homme. Sauf que des explications, il n’y en avait pas vraiment. « Et toi ? Une excuse à ta consommation ? » Bien qu’en réalité, il avait commencé à sniffer la poudre blanche suite à son accident, il ne s’était jamais réellement avoué que cela en était la conséquence directe. Il n’avait jamais réussi à accepter que tout le mal qu’il s’infligeait était pour se punir de la mort de cette jeune femme qu’il avait et qu’il aurait toujours sur la conscience. Il avait arraché deux vies en moins de quelques secondes et gâché la sienne. Pour répondre à sa question, il se contenta de baragouiner quelques mots dans sa barbe. « J’en ai besoin, c’est tout. C’est comme ça la vie, tu crois qu’elle est réussie jusqu’au jour où tu te rends compte que tu te mentais à toi-même depuis tout ce temps. » Owen haussa les épaules, las, puis écrasa sa cigarette dans un cendrier à proximité. Il avait la tentation d’en allumer une autre, encore, mais se retint pour le moment. « Je suppose que ton père ne sait pas non plus ? » Cette question eût le don de l’amuser et il ne put retenir un franc rire. Une fois qu’il eut réussi à calmer son euphorie du moment, il reposa son regard sur Ceri et s’éclaircissait la gorge, comme pour s’excuser d’avoir réagit pareillement. « Tu sais, Ceri. Mon père n’est pas comme le tien. Mais pour te répondre vrai, je ne sais pas réellement s’il le sait et je m’en fous autant que lui s’en fout de moi actuellement. C’est probablement mieux comme cela, hein. » Un petit sourire s’afficha sur les fines lèvres du brun. Probablement le sourire le plus franc qu’il avait pu arborer depuis l’entrée de la jeune femme dans la limousine. Probablement le sourire le plus franc qui s’était posé sur son visage depuis l’accident, même. « Et qu'est-ce qu'on va faire, maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: can you tell me what are you doing here (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
can you tell me what are you doing here (pv)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POSTCARDS FROM FAR AWAY :: PHILADELPHIA ➨ AROUND THE CITY :: Port of Philadelphia.-
Sauter vers: