AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Knock knoc, who's there ? (PV Avery)

Aller en bas 
AuteurMessage
Oleever Thorpe

avatar

MESSAGES : 47
COPYRIGHT : Tumblr & Shyia
MULTINICKS : Nope
JOB : Interne en médecine
ADDRESS : 306, washington square west
HEART STATUS : Single

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : 23 ans
PRIORITY :
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Knock knoc, who's there ? (PV Avery)   Mer 7 Sep - 8:32

Oleever se gara devant l'immeuble où vivait Avery d'après son dossier médical. Ce n'était normalement pas une info qu'il aurait du avoir, mieux valait pour les thérapeutes qu'ils ne sachent pas où vivaient leurs patients, pour ne pas s'impliquer personellement et avoir le complexe de Dieu en toute puissance. Le jeune interne avait du échanger un rendez vous avec Bertha des admissions pour obtenir cette adresse, elle était gentille certes mais pas vraiment son genre...Mais il avait pour le moment des soucis hautement plus important. S'il avait brisé les régles dans ce cas précis c'était parce qu'il connaissait le patient, Avery, au sens biblique du terme.

Ils s'étaient rencontrés dans un bar, il y avait quelques années de cela, une soirée des plus simples avec de la musique et de l'alcool. Déjà bien entamé contrairement à d'habitude, Oleever avait commencé à draguer un peu tout le monde, sans se soucier pour les hommes s'ils étaient gays. Il était alors tombé sur Avery et ne l'avait pas quitté de toute la soirée après, enchainant verres sur verres jusqu'à ce que l'inévitable se produisent. Ils terminèrent la fête chez lui bien qu'Oleever n'en garde que peu de souvenirs, il n'avait pas oublié le jeune homme même s'ils ne s'étaient pas revus après. Le jeune interne pensait même ne jamais le revoir, après tout dans un monde parfait, on ne tombe pas par hasard sur ses anciennes conquêtes non ? Mais le monde n'est pas parfait et ce fut avec surprise qu'un jour, il y a quelques semaines, Oleever tomba nez à nez avec Avery, sans pour autant que ce dernier ne le reconaisse. Oleever s'était alors efforcé de ne pas se montrer trop collant avec lui, d'éviter les allusions à leur nuit passée même s'il y avait toujours un peu d'attirance en lui pour le beau blond. Tout se passait bien, il semblait aller mieux mais Avery avait manqué plusieurs réunions et Oleever s'inquiétait, d'où sa présence en cette heure tardive devant son appartement.

Après une longue inspiration le jeune homme se lança, gravant les escaliers jusqu'à arriver à l'appartement d'Avery. Il voyait de la lumière filtrer sous la porte et poussa un petit soupir de soulagement, au moins il n'était pas dans un bar, mais ça ne voulait pas dire qu'il n'avait pas de bouteille chez lui. Il toqua à la porte plusieurs fois avant de se présenter.

"Avery ? Ici le docteur Thorpe, je m'inquiétais pour vous...est ce que vous pouvez m'ouvrir ?"


Il entendit une porte s'ouvrir derrière lui et se retournant, saluant la petite vieille espionne avant de reporter son attention sur la porte d'Avery.

"Avery ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avery Spens

avatar

MESSAGES : 41
COPYRIGHT : Dawny
JOB : Mécanicien
ADDRESS : 118, Fairmont
HEART STATUS : Divorcé

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : 28 ans
PRIORITY : Ne pas replonger, encore. Parler à Addison
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: Knock knoc, who's there ? (PV Avery)   Mer 7 Sep - 9:50

Voilà une dizaine de jours que je n'avais plus fait acte de présence à mes réunions des AA. Je n'avais pas loupé beaucoup de séances, mais cela se révélait plutôt inhabituel de ma part, n'en loupant jamais. J'avais toujours pris ma guérison très au sérieux, seulement là l'heure était grave. Je me sentais bien trop honteux pour oser remettre un pied là bas. La raison ? Après 13 mois de sobriété, d'un long combat contre l'alcoolisme, d'efforts...j'avais lâchement rechuté. Tout ça à cause de quoi ? Une fille. Pas n'importe laquelle, mon ex femme. Celle a l'origine de mes problèmes à la base. Il avait simplement fallu que je la croise dans la rue pour entraîner cette réaction. Enfin...c'était surtout son énorme ventre le déclencheur. Lorsque nous sortions ensemble, elle clamait haut et fort qu'elle ne désirait pas d'enfants, qu'elle n'avait pas la fibre maternelle, que ce n'était pas fait pour elle. Une des raisons de notre rupture. Et là qu'apprenais je ? Qu'elle s'était faîte engrossée par un autre ? Trahi, humilié, blessé, je m'étais réfugié avec un bon ami que je connaissais bien. Jack Daniel's. Toujours là dans les coups durs. Au moins lui il ne vous trahissait pas. Fidèle au poste quant on en avait besoin. Mais je l'avais très vite regretté. Depuis j'étais constamment sur le fil du rasoir, le manque recommençant à se faire sentir. Heureusement j'avais Addison pour m'aider. Et j'aurais aussi mon groupe de soutien si je daignais m'y rendre. Je savais bien qu'il le faudrait un jour ou l'autre, mais je ne m'en sentais pas encore le courage. Demain. Oui demain j'irais. J'en avais fais la promesse à Addie.

Je sortais tout juste de la douche lorsque j'entendis frapper à la porte. Qui pouvait bien se trouver là par une heure si tardive ? Addison était sortie pour la soirée, et si elle revenait plus tôt, elle ne frapperait certainement pas à son propre apparemment. Et pour ma part je n'attendais aucune visite. Jusqu'à ce que j'entende une voix familière. Le docteur Thorpe. Bon sang, qu'est ce qu'il fichait ici celui là ?  « Une seconde ! » criais je. Je me séchais en quatrième vitesse, et enfiler la première chose qui me passer sous la main, à savoir un jean. Je ne pris pas le temps de chercher un Tshirt, l'ayant suffisamment fait attendre comme ça. Je l'ouvris alors.  « Désolé j'étais sous la douche. » Il pouvait le constater à mes cheveux mouillés, que je séchais d'ailleurs avec la serviette que j'avais en main, avant de la mettre sur mon épaule. J'aperçus derrière lui ma voisine, toujours aussi curieuse celle là.  « Bonsoir Madame O'Connel, la vue vous plaît ? » lui demandais je un sourire hypocrite aux lèvres. Elle prit une mine choquée avant de s'empresser de retourner dans son appartement. Halala, incorrigible celle là. Je reposai alors mon regard sur Oleever.  « Entrez, je crois que ça sera plus prudent. On ne sait jamais avec cette vieille harpie... » Je me pousser pour le laisser passer, même si franchement ça ne m'enchantait pas tant que ça sa présence. Il ne faisait que me rappeler à quel point j'avais merdé. Je refermai la porte derrière lui. « Excusez du bordel, je n'attendais pas de visites. » Des vêtements trainaient par ci par là, la vaisselle n'était pas faîte, des papiers jonchaient la table basse...Autant dire qu'Addison et moi étions plutôt bordéliques.  « Je peux savoir comment vous avez eu mon adresse ? » Cela n'était il pas censé être confidentiel ? Il m'avait suivi ou bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Knock knoc, who's there ? (PV Avery)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Clip) Knock out - GD & TOP
» Jeu gratuit du jour : Red Bull Knock Out Game
» Knock Out Festival / Moutier 7-8-9 juillet 2006
» [Romains, Jules] Knock ou le triomphe de la médecine
» [Jules Romains] Knock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POSTCARDS FROM FAR AWAY :: PHILADELPHIA ➨ NORTH PHILLY :: FAIRMOUNT.-
Sauter vers: