AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❝ OUR BRAINS, ALL SO FUCKED-UP. ❞

Aller en bas 
AuteurMessage
Nuccia Caplan
A THOUSAND EARTHQUAKES.
avatar

MESSAGES : 65
COPYRIGHT : © primple ♡ lora (avatar) ▷ agronlovers @tumblr (gif).
MULTINICKS : myles + slythein.
JOB : perfumer-creator for dior (officially) ✤ hired killer (unofficially).
ADDRESS : #137 manayunk, north.
HEART STATUS : w/ ceri buckley.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-four.
PRIORITY : don't lose control.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: ❝ OUR BRAINS, ALL SO FUCKED-UP. ❞   Jeu 11 Aoû - 4:23

NOM Née Hopkins, elle est devenue Caplan à sa majorité. Changer d'identité lui semblait être la première étape pour se libérer de l'emprise de son père. PRÉNOM Autrefois nommée Brett, elle répond désormais au prénom de Nuccia (non, elle n'a aucune origine italienne). ÂGE Vingt-quatre ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE Un certain dix-huit juin à Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis. NATIONALITÉ Américaine. STATUT En couple avec Ceri Buckley. PROFESSION/ÉTUDES Elle travaille pour Dior depuis une bonne année maintenant, en tant que créatrice-parfumeuse. C'est une passion depuis toujours et elle n'a jamais voulu y renoncer. Plus officieusement, elle est tueuse à gages depuis des années. GROUPE Workers. TRAITS DE CARACTÈRE Dynamique, sarcastique, rigoureuse, téméraire, trop impulsive, confiante, spontanée, gracieuse, hautaine, maniaque, placide, peu emphatique, légèrement névrosée, prétentieuse, instable, fragile, impatiente, égoïste.

❝ the right profile ❞
Ses relations familiales sont complexes. Sa mère a quitté le domicile familial alors qu'elle était en pleine crise d'adolescence, et même si elle n'a jamais coupé les ponts avec ses filles, la blonde lui en a toujours horriblement voulu d'avoir été si égoïste. En ce qui concerne son père, elle ne s'est jamais entendue avec ce baron de la mafia et a toujours su qu'elle n'était pas son enfant préférée. ✤ Seule sa petite sœur Chiles est une exception. Elles sont très proches, malgré leurs divergences d'opinions à propos de certains sujets sensibles, et Nuccia a toujours fait d'elle une priorité dans sa vie. ✤ Elle ne réagit presque plus lorsqu'on l'appelle - elle ou quelqu'un d'autre - Brett. Ce qui arrive rarement, de toute façon. ✤ Elle a toujours eu un odorat très développé et une attirance pour les odeurs, les saveurs, les couleurs, etc. Ce qui lui a inspiré son métier. ✤ À côté, sa seconde profession paraît plus barbare. Cependant, Nuccia n'a rien de la bad-girl. Elle est professionnelle, fait ce qu'on lui demande mais son esprit tordu s'arrête là. ✤ Elle aimerait acquérir un bien dans une autre ville que Philadelphie, mais malheureusement elle est archi-dépensière et n'arrive pas à garder assez d'argent de côté. ✤ Elle ne l'a jamais dit à personne, mais son père l'a aidé financièrement alors qu'elle recherchait du travail dans des firmes de luxe. Elle le regrette aujourd'hui car elle a constamment l'impression de lui devoir quelque chose. ✤ Elle n'est absolument pas écologiste. Elle possède une grosse porsche cayenne noire bien polluante. ✤ Nuccia a fait de la danse classique pendant des années, ce qui lui a permis d'être aussi à l'aise en talons hauts que dans des chaussons. Elle est évidemment bien moins douée que sa cadette. ✤ Elle ne met que du vernis noir, lorsqu'elle en met. Sinon c'est du transparent, un point c'est tout. ✤ Elle a du mal à dissimuler ses émotions, lorsqu'elle en a. Le sentiment qu'elle connaît le mieux est celui de la colère, les autres lui sont plus ou moins étrangers. ✤ Avant de mourir elle aimerait vraiment faire le tour du monde, découvrir de nouveaux paysages et des endroits insolites. Son esprit ne possède aucune barrière et elle serait même prête à se perdre au fin fond de la cambrousse. ✤ Elle ne niera jamais aimer l'argent. Après tout, c'est l'une des principales raisons pour laquelle elle tue des gens. ✤ Peu sportive, la danse a été la seule activité qui l'a gardé en forme. Aujourd'hui elle pratique uniquement le kick-boxing, ce qui lui permet de se muscler et surtout de savoir se battre. ✤ Elle est très douée en cuisine mais est souvent atteinte de flemmardise aigüe, ce qui fait qu'elle sert des plats basiques alors qu'elle a clairement du potentiel pour faire mieux. ✤ Depuis qu'elle n'a pas honoré l'un de ses contrats, Nuccia a légèrement peur qu'un psychopathe vienne la tuer dans son sommeil. ✤ Elle part souvent en vacances avec Ceri, de préférence très loin, ce qui s'explique par le fait que cette dernière est hôtesse de l'air et qu'elles gagnent toutes deux de coquettes sommes. ✤ Sa franchise en surprend plus d'un. Et amuse la majorité des gens qui la voient comme une innocente petite créature. ✤ Elle n'est pas très à l'aise avec les armes à feu mais elle a besoin d'en avoir pour la protéger, sa survie est en jeu. ✤ Elle aime beaucoup les séries télévisées, plus que les films, et se considère elle-même comme une geek. Son personnage préféré est Abed Nadir, dans la série Community. Il lui ressemble pas mal sur certains points. ✤ Elle fait semblant d'aimer les animaux, les enfants, les personnes âgées, les autistes. Bref, les faibles. C'est faux. Elle les déteste. ✤ Nuccia est sorti avec peu d'hommes dans sa vie. Dans ses souvenirs, ils se comptent sur les doigts d'une main et elle écourtait souvent ses idylles avant que ça ne devienne trop sérieux (pour l'autre, évidemment). ✤ La blonde se considère comme extrêmement volatile - dû à ses difficultés à s'attacher - et seule Ceri a réussi à la garder.

→ introducing palace players
PSEUDO/PRÉNOM Primple/Justine, la reine des panthères noires. AVATAR Dianna Agron. ÂGE ET SEXE Encore toute jeune, mais en âge de passer des nuits torrides avec mes amants. COMMENTAIRES Shame on me, shame on me, shame on me. Arrow CRÉDITS Hhoyland @tumblr (gif) + Jazzy (layout).

_________________
Rules don't stop me, we'll get around it. Don't be alarmed, it's not the end of the world. If we're breaking the rules it's fine, I disregard this kind of problem all the time. It's not as if it's gonna kill anyone, if there's no victim then there's no crime. ▷ we are scientists.


Dernière édition par Nuccia Caplan le Jeu 11 Aoû - 7:27, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuccia Caplan
A THOUSAND EARTHQUAKES.
avatar

MESSAGES : 65
COPYRIGHT : © primple ♡ lora (avatar) ▷ agronlovers @tumblr (gif).
MULTINICKS : myles + slythein.
JOB : perfumer-creator for dior (officially) ✤ hired killer (unofficially).
ADDRESS : #137 manayunk, north.
HEART STATUS : w/ ceri buckley.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-four.
PRIORITY : don't lose control.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: ❝ OUR BRAINS, ALL SO FUCKED-UP. ❞   Jeu 11 Aoû - 4:24


CAPTURINGQUINNFABRAY @TUMBLR

❝ Can I shed this skin ? What is this I feel within ? It's only love, it's only pain, it's only fear that runs through my veins. It's all the things you can't explain that make us human. ❞


philadelphia, pennsylvania, june 2011.
w/ ceri buckley.

La rencontre de Ceri et Nuccia n'avait pas été des plus ordinaires. Et surtout pas des plus romantiques. Cette dernière avait pour mission de supprimer la première, qui traînait dans de sombres affaires de drogue et qui ennuyait clairement l'un de ses clients. Par parce que l'homme trouvait ça totalement immoral, mais plutôt parce que la jeune passeuse empiétait sur ses plates-bandes. Pour la blonde c'était une affaire comme une autre, il suffisait de trouver sa cible, de la piéger à un endroit précis et de s'en débarrasser. Rien de bien compliqué en somme. Seulement il y avait eu un imprévu de taille, un imprévu que même Nuccia s'était longtemps refusé de voir. Ceri interrompit le cours de sa pensée en venant se blottir contre elle. « Je suis partie deux jours, apparemment je t'ai pas assez manqué vu que tu remarques même pas ma présence. » Elle ne put s'empêcher de sourire devant l'impatience de sa petite amie et se réfugia dans son cou. « Excuse-moi j'étais ailleurs. » Ceri faisait souvent des histoires mais il lui arrivait de céder tout de suite afin de ne pas développer de nouvelles tensions entre elles. Compréhensive, elle s'adoucit immédiatement et demanda, intriguée : « Une affaire te pose problème ? » L'hôtesse de l'air avait du mal à mettre des mots sur l'activité de Nuccia, et généralement elle n'aimait pas en parler. Cependant elles étaient toutes les deux différentes de la plupart des gens et leurs métiers s'immisçaient forcément dans leur relation. Après tout c'était grâce à ça qu'elles s'étaient rencontrées. « En quelque sorte. Disons que la dernière a été plus compliquée que prévu ... Je ... Ceri, j'ai rencontré quelqu'un d'autre. » Celle-ci se leva d'un bond. Presque horrifiée par cette annonce, elle la fixa longuement sans un mot, bouche bée. Après tout ce qu'elles avaient vécu et enduré, comment pouvait-elle lui faire ça ? Leur faire ça ? Elle saisit la première chose qui passa sous sa main - un oreiller - et le lui balança à la figure. « De ... Tu ... MAIS T'ES MALADE ? Comment tu peux m'annoncer ça aussi sereinement alors que le loft est rempli de flingues ! T'es totalement inconsciente, ma pauvre ! » Nuccia restait interdite devant l'hystérie de la blonde. Un silence de quelques secondes s'installa avant qu'elle n'éclate de rire. « Je suis désolée, j'ai toujours voulu voir comment tu réagirai si je t'annonçais un truc pareil. » Ceri, elle, ne riait pas du tout. « Maintenant tu le sais, je te tuerai sûrement. » Elle aurait pu être touchée par cette confession mais, à vrai dire, ça l'effrayait plus qu'autre chose. Heureusement la jeune Buckley sourit malicieusement avant de se jeter sur le canapé et de la frapper avec l'oreiller. Après dix minutes de bataille débridée, elles se calmèrent et s'affalèrent sur les planches fraîches du parquet. En ce mois de juin la chaleur devenait insoutenable. « Sérieusement, il y a quelque chose qui te tracasse ? » La jeune femme reprit sa respiration avant de se tourner sur le côté, profitant de cette position pour dévisager Ceri. Évidemment qu'elle lui avait manqué, même si elle ne l'avouerait jamais. « Sérieusement ? » répéta-t-elle pour se moquer de Ceri (véritable adepte de cet adverbe). « Ma dernière affaire a pas été si facile que ça. J'ai dû creuser et j'ai découvert que le mec en question avait trois enfants. Et honnêtement je crois que j'aurai préféré ne pas savoir. » Nuccia était réputée pour être quelqu'un avec un cœur de pierre, cependant elle était sensible à certaines choses - parfois des choses anodines qui ne touchaient personne à part elle - mais c'était son métier. Elle l'avait choisi et il n'était pas question de revenir en arrière.

_________________
Rules don't stop me, we'll get around it. Don't be alarmed, it's not the end of the world. If we're breaking the rules it's fine, I disregard this kind of problem all the time. It's not as if it's gonna kill anyone, if there's no victim then there's no crime. ▷ we are scientists.


Dernière édition par Nuccia Caplan le Ven 19 Aoû - 3:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuccia Caplan
A THOUSAND EARTHQUAKES.
avatar

MESSAGES : 65
COPYRIGHT : © primple ♡ lora (avatar) ▷ agronlovers @tumblr (gif).
MULTINICKS : myles + slythein.
JOB : perfumer-creator for dior (officially) ✤ hired killer (unofficially).
ADDRESS : #137 manayunk, north.
HEART STATUS : w/ ceri buckley.

ALL THE RIGHT MOVES -
AGE : twenty-four.
PRIORITY : don't lose control.
THE THORNY RELATIONSHIPS :

MessageSujet: Re: ❝ OUR BRAINS, ALL SO FUCKED-UP. ❞   Jeu 11 Aoû - 4:24


PRETTYPEOPLELOOKINGDOWN @TUMBLR

❝ Is our secret safe tonight and are we out of sight, or will our world come tumbling down ? Will they find our hiding place ? Is this our last embrace, or will the walls start caving in ? ❞


philadelphia, pennsylvania, august 2011.
w/ abbie macguire, chiles caplan.

Lorsque la sonnerie du loft retentit bruyamment, le cœur de Nuccia fit un bond dans sa poitrine. Ceri ne sonnait jamais, elle entrait directement avec ses clés, et il fallait avouer qu'elles avaient plus d'ennemis que d'amis. Ainsi qui était derrière la porte ? Le livreur de pizza ? Il passait rarement et surtout pas lorsqu'elles n'avaient rien commandé. Malheureusement la porte ne disposait pas de judas, mais à cet instant la blonde songeait réellement à en faire installer un. Par précaution, elle saisit l'arme qui se trouvait dans une boîte de pâtes de la cuisine, la rangea sous son tee-shirt et cria, interloquée : « Qui est-ce ? » Elle colla son oreille sur la porte et n'entendit qu'un léger soupire. Tout ce cirque pouvait paraître excessif mais l'un de ses métiers étaient trop périlleux pour se permettre le moindre faux-pas. « Je m'appelle Abbie MacGuire. J'aimerai vous parler. » La voix était claire, posée, presque sereine. Rien qui n'inspirait pas confiance. Nuccia se décida à ouvrir, curieuse de dévisager la femme qui avait fait le chemin pour venir la voir. Elle ou Ceri, d'ailleurs. La jeune femme la laissa entrer tout en jetant un regard autour d'elle. Rien de compromettant n'était exposé, et aux vues de la plaque de la grande blonde c'était tant mieux. « Je suis agent du FBI. Vous êtes bien Brett Hopkins ? » Elle déglutit difficilement. Que quelqu'un connaisse sa véritable identité ne la dérangeait pas plus que ça, cependant le fait qu'on ait fouillé dans son passé la révoltait un peu plus. Elle acquiesça et lui proposa à boire. Le loft était plein d'objets compromettants et elle-même portait un revolver glissé dans son pantalon. Cependant elle ne profita pas d'aller à la cuisine pour le retirer. On ne savait jamais comment les choses pouvaient tourner. « J'aurai à vous parler de votre père, mademoiselle Hopkins. Je peux vous appeler Brett ? » La promiscuité gêna Nuccia qui ne sut pas quoi répondre. Visiblement ça n'aurait servi à rien, la dénommée Abbie étant persuadée d'avoir tous les pouvoirs ici. « Après avoir contacté votre sœur ... » Elle ne lui laissa pas le temps de terminer sa phrase, agacée par la tournure que prenaient les événements. « Je vous demande pardon ? Vous avez mêlé Ch ... Rowena à ça ? » Le visage de l'agent du FBI s'assombrit. Elle n'était pas un tyran mais avait toujours eu du mal à ce qu'on conteste son autorité. « Effectivement. Nous avons besoin de toute l'aide possible. » Ne vous méprenez pas, Nuccia n'avait aucun mal à balancer des horreurs sur son géniteur. Seulement elle n'appréciait pas du tout que ses services aient pris contact avec Chiles. Elle fut tenter d'assurer à Abbie qu'elle l'aiderait du mieux qu'elle pouvait à condition qu'elle laisse sa sœur en dehors de ça, mais elle se ressaisit. Elle avait beau être impulsive, elle n'était pas non plus du genre à prendre de telles décisions à la légère. « Je vais y réfléchir. » L'agent était sur le point de contester, certainement mise en confiance par le visage angélique de Nuccia. Mais il ne fallait pas se fier aux apparences. « Je vous recontacte. » ajouta-t-elle sèchement, coupant ainsi toute argumentation vaine.

Trois petits coups sur la porte, une pause puis un dernier plus fort, c'était la combinaison qui permettait aux habitantes du loft de savoir que Chiles attendait qu'on lui ouvre. Une fois entrée, celle-ci se débarrassa de sa veste qu'elle laissa négligemment sur la table et grimpa sur le bar de la cuisine. « T'es pas du genre à m'appeler pendant ton travail, je suppose que c'est urgent ? » La blonde lui déposa un verre d'un jus quelconque entre les mains avant de la rejoindre sur le comptoir. « Pas urgent, mais plutôt important. Abbie MacGuire, ça te dit quelque chose ? » Les traits détendus de la jeune ballerine s'accentuèrent. Cet agent du FBI avait pris contact avec elle trois semaines auparavant et elle ne savait toujours pas quoi penser de leur rencontre, et encore moins de ce qu'elle attendait d'elle. D'elles deux, manifestement. Chiles hocha la tête. « Elle est venue ici ce matin, avant que je parte. Tu lui as beaucoup parlé ? » Sa sœur releva brusquement les yeux vers Nuccia et la dévisagea durement plutôt que de lui répondre. Non, bien sûr que non. D'elles deux c'était la seule à garder une bonne relation avec leur père, c'était évident qu'elle n'allait pas cracher derrière son dos de la sorte. « Je te conseille d'en faire autant. J'ai absolument pas confiance en ce genre de personne. »

_________________
Rules don't stop me, we'll get around it. Don't be alarmed, it's not the end of the world. If we're breaking the rules it's fine, I disregard this kind of problem all the time. It's not as if it's gonna kill anyone, if there's no victim then there's no crime. ▷ we are scientists.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ❝ OUR BRAINS, ALL SO FUCKED-UP. ❞   

Revenir en haut Aller en bas
 
❝ OUR BRAINS, ALL SO FUCKED-UP. ❞
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POSTCARDS FROM FAR AWAY :: PHASE TWO ➨ TINY FIGURE ON THE HORIZON :: THE ESCAPIST. :: FICHES VALIDÉES-
Sauter vers: